Les aides à la rénovation globale énergétique

Adopter une approche globale de rénovation énergétique, c’est faire le choix de réduire ses déperditions énergétiques et donc sa facture d’énergie sur le long terme, tout en gagnant en confort thermique. Un choix plutôt séduisant, mais qui implique d’engager un budget, parfois hors de portée. Comment mettre la rénovation globale énergétique à la portée de tous les foyers ? Réduire sa facture travaux en bénéficiant d’aides financières alléchantes, voilà ce qu’il est désormais possible de faire. Retour sur la rénovation globale énergétique en secteur résidentiel.

Rénovation globale

Aides à la rénovation globale énergétique : tous les détails

La rénovation globale énergétique implique de réaliser non pas un, mais plusieurs travaux à vocation de performance, simultanément. Et, si le budget rénovation globale maison oscille en moyenne entre 15 000 et 30 000 € en moyenne, celui-ci peut voir son montant diminuer de jusqu’à 90% grâce aux aides de l’Etat : MaPrimeRénov’ et la prime eco énergie C2E.

Les ménages concernés ? Tous les contribuables français, quelle que soit leur catégorie de revenus ! Depuis octobre 2020, les propriétaires occupants mais également les bailleurs et les copropriétés sont éligibles. Ces dernières doivent être composées à 75% de résidences principales et être immatriculées au Registre National des Copropriétés.

Les autres conditions d’éligibilité ?

  • Réaliser sa rénovation énergétique avec une entreprise RGE,
  • Atteindre a minima un gain énergétique de 55% en maison individuelle ou 35% en copropriété,
  • Entamer des travaux sur une habitation de plus de 2 ans.

Passons en revue les autres spécificités de ces aides à la rénovation énergétique globale.

Le forfait rénovation énergétique globale MaPrimeRénov’

MaPrimeRénov’, c’est le dispositif phare du gouvernement en matière de rénovation énergétique. Depuis 2020, il vient remplacer le CITE et l’aide Habiter Mieux Agilité, de l’Anah. Et dès 2021, celui-ci permet également aux ménages français de bénéficier d’un forfait rénovation globale !

Son montant est proportionnel en fonction de la catégorie de revenus à laquelle vous appartenez : 3 500 € pour les ménages aisés (barème de revenus rose), 7 000 € en ménages intermédiaires (barème de revenus violet). A laquelle de cette catégorie de revenus appartenez-vous ? La réponse ci-après.

Individus du ménage Barème violet en IDF (€) Barème violet hors IDF (€) Barème rose en IDF (€) Barème rose hors IDF (€)
1 38 184 € 29 148 € > 38 184 € > 29 148 €
2 56 130 € 42 848 € > 56 130 € > 42 848 €
3 67 585 € 51 592 € > 67 585 € > 51 592 €
4 79 041 € 60 336 € > 79 041 € > 60 336 €
5 90 496 € 69 081 € > 90 496 € > 69 081 €
+ 1 supplémentaire + 11 455 € + 8 744 € + 11 455 € + 8 744 €

 

Les ménages aux revenus modestes (barème jaune) et très modestes (barème bleu) quant à eux, sont jugés précaires. Ils sont donc éligibles à la prime Habiter Mieux Sérénité de l’Anah, dont le montant est directement lié aux ressources et au coût des travaux de rénovation globale. Le montant de cette aide à la rénovation globale oscille entre 7 000 et 10 000 € !

Individus du ménage Barème jaune en IDF (€) Barème jaune hors IDF (€) Barème bleu en IDF (€) Barème bleu hors IDF (€)
1 25 068 € 19 074 € 20 593 € 14 879 €
2 36 792 € 27 896 € 30 225 € 21 760 €
3 44 188 € 33 547 € 36 297 € 26 170 €
4 51 597 € 39 192 € 42 381 € 30 572 €
5 59 026 € 44 860 € 48 488 € 34 993 €
+ 1 supplémentaire + 7 422 € + 5 651 € + 6 096 € + 4 412 €

 

Le coup de pouce CEE pour votre rénovation globale

Chaque chantier de rénovation énergétique vous rend potentiellement éligible à l’obtention de certificats économie d’énergie, d’un montant variable en fonction des travaux réalisés. Plus le chantier vous permet de générer des économies d’énergie, plus vous obtenez de CEE, qu’il vous est possible d’échanger contre une prime plus ou moins importante.

L’avantage avec les CEE rénovation globale maison individuelle, c‘est qu’ils sont plus importants qu’en rénovation traditionnelle, puisque vous cumulez plusieurs “gestes” ou “opérations” de rénovation.

Bien que les montants de cette prime de rénovation globale énergétique varient en fonction de la nature des équipements installés, de votre situation géographique ou encore du type d’énergie de chauffage utilisée, on estime que le montant de la prime C2E pour rénovation globale s’élève plus ou moins à 7 000 € TTC (estimation avancée par le gouvernement), contre 2 727 € pour l’installation d’une chaudière à bûches ou 655 € pour l’installation d’une chaudière au gaz hautes performances, par exemple.

Tout comme c’est le cas pour MaPrimeRénov’, les ménages modestes et très modestes bénéficieront quant à eux de l’aide Habiter Mieux Sérénité.

Conduire un chantier de rénovation globale, les infos essentielles

Un professionnel RGE pour vos travaux

Pour bénéficier d’une subvention à la rénovation globale, vous devez faire réaliser vos travaux par une entreprise ou un professionnel labellisé RGE. A l’heure actuelle, ils sont environ 60 000 en France ! Les professionnels RGE sont spécialisés sur un type de travaux en particulier : isolation extérieure, installation de pompe à chaleur… D’autres entreprises suivent quant à elle une formation Certibat offre globale de rénovation énergétique les rendant compétentes sur un bouquet de travaux. Auparavant, faire appel à une entreprise certifiée “offre globale” constituait une obligation légale. Ce n’est plus le cas désormais.

Quant à la réalisation du chantier en lui-même et dans le cas où vous faites appel à plusieurs artisans, sachez que vous pouvez bénéficier d’une assistance à maîtrise d’ouvrage (AMO).

Rénovation globale énergétique : faites-vous assister dans vos travaux !

L’assistance à maîtrise d’ouvrage (AMO) vous permet d’être accompagné(e) d’un professionnel se chargeant de rédiger votre cahier des charges, d’anticiper les risques du chantier et surtout, de prendre en charge le pilotage opérationnel des travaux (intervention des professionnels…). Lorsque vous menez plusieurs types de travaux de concert en rénovation globale, une assistance de ce type peut réellement faire la différence !

Et, bonne nouvelle pour 2021 : la prestation d’assistance à maîtrise d’ouvrage est indemnisable à hauteur de 150 € sur des travaux portant en maison individuelle. L’indemnisation s’élève quant à elle à 30% du montant des travaux ou 180 € maximum x nombre de logements en copropriété.

Un exemple offre globale de rénovation énergétique ? Consultez nos autres articles à ce sujet.

A lire également :