Prime Energie Chauffage, les avantages et comment en bénéficier ?

Un tiers des français se chauffe aujourd’hui à l’énergie électrique, représentant plus de 70 millions d’appareils. Les systèmes de production de chaleur utilisant le gaz sont également parmi les plus courants. Mais dans un contexte de lutte contre le changement climatique, quelle est la place des énergies renouvelables ? Quel mode de chauffage sélectionner pour limiter son impact environnemental tout en effectuant des économies sur le long terme ? Ce guide fait le point sur les enjeux liés au chauffage, sur la Prime Energie chauffage et vous aiguille sur la sélection du système de production le plus adapté à votre consommation.


Prime CEE 2019 pour l’installation d’un chauffage économique et plus écologique

Dans une logique d’incitation à la réduction de notre empreinte carbone, le gouvernement a mis en place une aide financière à l’installation des appareils de chauffage les moins énergivores : la prime énergie chauffage 2019. Celle-ci est versée par les fournisseurs d’énergie français dès lors que vous signez un contrat de certificat économie énergie avec l’un d’eux. Mais quel mode de chauffage choisir pour bénéficier de la prime ? La réponse ci-dessous.

chauffage économie énergie prime CEE
Quand confort de chauffage rime avec économie d’énergie

Quels équipements sélectionner pour percevoir la prime ? 

Qu’il s’agisse du système central de chauffage ou des émetteurs de chaleur, vous avez tout intérêt à sélectionner un équipement correspondant à votre budget et dont l’empreinte carbone est la plus réduite. En effet, plus vous réaliserez d’économies d’énergie grâce à votre nouveau mode de chauffage, plus le montant de la prime energie sera important.

Pour sélectionner le bon équipement, voici quelques critères déterminants :

  • La performance du mode de chauffage ou COP. Le coefficient de performance est exprimé en chiffre et décrit le nombre de kWh de chaleur produite pour 1 kWh d’électricité consommée. Plus le COP est élevé, plus vous êtes susceptible de réaliser des économies d’énergie.
  • Le coût d’utilisation annuel en fonctionnement. Vous devez pour cela faire le point sur la consommation électrique annuelle de l’équipement ainsi que sur son rendement et le prix du combustible utilisé. N’oubliez pas d’envisager les potentielles fluctuations du prix du kWh de ce combustible sur les années.
  • Le prix de l’équipement en lui-même, même si ce critère n’a aucune incidence sur le montant de la prime CEE.  N’hésitez pas à comparer les devis de plusieurs artisans pour faire jouer la concurrence sur la main d’oeuvre. Aussi, un équipement similaire peut revenir beaucoup moins cher si vous optez pour un fabricant différent : pensez-y.

Vous trouverez toutes ces informations sur les fiches produit, ainsi que les informations liées à la superficie de chauffe de l’appareil (ou le nombre d’habitants dont il peut combler les besoins). Désormais, ces fiches produit indiquent également si l’appareil est éligible à la prime énergie ou tout autre aide financière cumulable comme la TVA à 5,5%.

Les étapes à respecter pour bénéficier de la Prime Energie Chauffage 2019

procedure prime energie chauffage
Respectez les étapes à suivre pour bénéficier de la prime énergie chauffage.

Pour bénéficier d’une prime à l’installation ou au changement de votre chauffage, procédez comme suit :

  • Signez un contrat économie d’énergie avec un fournisseur de votre choix. Le contrat doit être effectif avant le lancement du projet.
  • Trouvez un artisan reconnu garant de l’environnement (RGE) dans le domaine du chauffage pour réaliser vos travaux.
  • A la fin de vos travaux, envoyez les copies de vos factures réglées ainsi qu’une attestation sur l’honneur au fournisseur d’énergie pour compléter votre dossier sous 6 à 8 mois.
  • Après validation des différents éléments, recevez votre prime énergie sous forme de chèque, de virement ou encore de bons d’achat comme stipulé dans le contrat.

Sélectionner le bon mode de chauffage : quels enjeux ?

Economie d’énergie et écologie : les indissociables

En construction comme en rénovation, la sélection d’appareils de chauffage peu énergivores devient à présent indispensable. En construction, ceci est d’ailleurs obligatoire depuis la RT 2012, qui stipule que la contribution aux énergies renouvelables d’un logement neuf doit désormais être supérieure à 5 kWhEP / m² / an. Ainsi, pour bénéficier d’une prime energie chauffage et pour réduire vos consommations, vous ne pouvez donc pas passer outre.

En rénovation, le remplacement des appareils de chauffage vétustes très peu économes en énergie est d’autant plus important puisque ceux-ci sont à l’origine d’une surconsommation très importante, qui se ressent sur la facture. Chez certains ménages en situation de précarité énergétique, le prix du chauffage pèse même pour plus de la moitié dans les dépenses mensuelles !

Maîtriser ses dépenses énergétiques est donc un impératif, en termes d’éco-responsabilité et de confort thermique. Ce faisant, vous bénéficierez d’une prime energie chauffage pour vous aider dans vos travaux de rénovation énergétique.

Des appareils de chauffage plus innovants et performants

Heureusement, certains modes de chauffage comme le chauffe-eau solaire ou encore les chauffages au bois (poêle à granulés, chaudière à biomasse individuelle…) permettent actuellement de réduire jusqu’à 70% la consommation en énergie du ménage par rapport à un mode de chauffage traditionnel. Aussi, ces appareils de chauffage innovants utilisent peu ou pas d’énergies fossiles pour leur fonctionnement, ce qui induit un rejet quasi nul de gaz à effet de serre.

Notons que l’efficacité de tels appareils n’en est en rien altérée puisque leur rendement est généralement excellent et dépasse parfois les 100% dans le cas d’un modèle de chaudière à condensation, par exemple.

Enfin, le prix de ces équipements, souvent rédhibitoire, ne représente plus vraiment un frein du fait des nombreuses incitations fiscales lancées par le gouvernement ces dernières années. Dans la même logique, des primes à l’installation d’appareils de chauffage sont désormais disponibles, telles que la prime C2E.

Prime Energie Chauffage au Bois

Les avantages du chauffage au bois

L’empreinte carbone des chauffages au bois est quasiment nulle, le bois absorbant presque autant de C02 lors de sa vie qu’il n’en rejette lors de sa combustion. Mais il ne s’agit pas du seul atout d’un chauffage au bois. Notons que le bois qu’elle que soit sa forme est l’un des combustibles les moins onéreux du marché et son prix est relativement stable sur les années. Faire le choix du bois, c’est bénéficier d’un appareil de chauffage à la bonne qualité de chauffe qui soit en plus écologique et économique sur le long terme. Consultez notre guide complet sur la Prime Energie Chaudiere Bois.

prime chauffage chaudiere bois
Le chauffage au bois, une alternative économique et écologique.
Néanmoins, la gamme d’appareils de chauffage au bois est particulièrement vaste : poêle à granulés, cheminée avec ou sans insert, poêle à bûches… Comment se décider ? Nous décrivons ci-dessous l’un des chauffages au bois les plus performants : la chaudière biomasse.

La chaudière biomasse individuelle, un chauffage eligible rt 2012

La chaudière biomasse se distingue des autres car l’énergie produite est ici due à la combustion de produits de la biomasse (bois ou ses dérivés, composés organiques…). En cela, cette chaudière est encore plus écologique que la chaudière à condensation puisqu’elle nécessite une énergie renouvelable pour son fonctionnement. Son rendement également, est très bon ! Celui-ci oscille généralement entre 85 et 95% dépendamment du combustible utilisé. A titre d’exemple, les pellets sont les plus performants car ceux-ci absorbent très peu l’humidité.

L’installation d’une chaudière biomasse individuelle vous permet potentiellement de réaliser jusqu’à 70% d’économies par rapport à un modèle de chaudière classique au gaz. En revanche, le prix peut rapidement devenir paralysant : entre 5 000 et 25 000 € main d’œuvre comprise. Ce prix est toutefois nuancé par l’obtention de la prime energie chauffage.

Quelques conseils économie d’énergie chauffage

Faites votre choix en fonction des performances de l’appareil (son COP) ainsi que de ses spécificités (taille, volume de chauffe, mode de remplissage manuel ou automatique…).

Par exemple, le poêle à bois tend parfois à ne pas chauffer de manière homogène les différentes pièces de la maison (des écarts de température de l’ordre de 2 à 3°C sont à prévoir). La cheminée quant à elle, doit être utilisée en complément d’un système de chauffage central car elle chauffe une surface réduite et son rendement excède rarement les 15%. Enfin, le prix du bois dépend de sa nature : bûches, pellets, plaquettes… Ce dernier critère détermine la rentabilité de votre équipement au long des années, il n’est donc pas à négliger, d’autant plus que l’investissement lié à un chauffage au bois est généralement élevé (jusqu’à plus de 20 000 €).

Prime Energie Chauffage Gaz

Les chaudières au gaz

Les chaudières se trouvent parmi les modes de chauffage les plus courants et produisent de la chaleur grâce au produit d’une combustion, de gaz ou de fioul. L’énergie produite sert à réchauffer un fluide caloporteur qui se charge ensuite de transmettre la chaleur aux différentes parties de l’habitation selon les besoins. Notons que les chaudières traditionnelles offrent une bonne qualité de chauffe mais sont peu économes et écologiques, c’est pourquoi elles tendent à être remplacées par des modèles plus performants et donc éligibles à la prime CEE. Nous décrivons ces derniers ci-après et également sur notre dossier complet de la Prime Energie Chaudiere.

prime energie chauffage chaudiere condensation
la chaudière à condensation, une option très économique.

La chaudière à condensation, pour bénéficier d’une Prime Energie chauffage gaz

La chaudière à condensation est l’une des plus plébiscitées du marché en cela qu’elle consomme très peu de combustible. Elle est donc très écologique ! Son installation permet également de réaliser 30% d’économies d’énergie à l’année sur la facture de chauffage, si on compare avec une chaudière traditionnelle. Le rendement d’un tel appareil approche, voire dépasse les 100%.

Ceci est réalisable en puisant dans l’énergie des fumées latentes de la combustion du gaz (ou du fioul). Après avoir recueilli les fumées, l’échangeur condenseur de la chaudière procède à leur condensation. Ceci permet la libération de calories supplémentaires qui sont ensuite transmises à l’habitation via le circuit de chauffage central.

La chaudière à condensation se décline en modèles au gaz (plus respectueux de l’environnement et moins onéreux sur le long terme) ou au fioul. Côté prix, il faut compter environ 25 à 35% de plus que pour une chaudière traditionnelle, un investissement toutefois amorti au bout de 5 à 6 ans d’autant plus si vous avez perçu une prime C2E lors de l’installation.

Prime Energie Chauffage Electrique

Le chauffage électrique est encore l’un des plus utilisés en France, malgré le prix élevé de cette énergie. Néanmoins, des appareils électriques performants moins énergivores peuvent désormais vous permettre de réduire votre facture énergétique et de bénéficier d’une prime. C’est le cas des radiateurs à chaleur douce.

Les radiateurs à chaleur douce : idéaux pour bénéficier de la Prime Energie Chauffage 2019

Le radiateur est un émetteur de chaleur relié au circuit de chauffage central de l’habitation. La spécificité d’un modèle à chaleur douce réside dans le fait que la chaleur émise est plus basse que pour un radiateur traditionnel : environ 50°C à 55°C seulement. L’autre spécificité, c’est qu’il fonctionne par inertie. Autrement dit : la chaleur est transmise à la pièce par rayonnement, même après que la résistance ait été éteinte et ce, grâce à la capacité de l’appareil à conserver la chaleur.

prime chauffage radiateur intertie
Une meilleure maitrise de la consommation de l’énergie avec le radiateur à chaleur douce.

En cela, le radiateur à chaleur douce est plus économique car il consomme moins d’électricité. Une aubaine pour réduire le montant de sa facture et pour bénéficier d’une Prime Energie Radiateur Intertie.

Au moment de faire votre choix, attention à ne pas vous tromper entre le radiateur à inertie sèche et le radiateur à inertie fluide. Dans le premier cas, la résistance transmet la chaleur au matériau réfractaire à forte inertie de la structure (fonte, aluminium, céramique…). Dans le second cas, un fluide caloporteur se charge de réchauffer la résistance. La chaleur se propage ensuite dans la pièce de la même façon, par rayonnement. Les deux types de radiateurs offrent un rendement quasiment similaire.

Les ballons thermodynamiques

Le ballon thermodynamique permet de réduire la consommation énergétique de votre logement jusqu’à 70% par rapport à un chauffe-eau classique. Celui-ci contient en effet une pompe à chaleur air-air d’environ 1 à 2 kW qui aspire l’air intérieur et en tire l’énergie nécessaire à la production de la chaleur. Lorsque le domicile est de superficie restreinte, la PAC air-air peut être installée en extérieur, de sorte qu’il y ait toujours suffisamment d’air à absorber et de bénéficier d’un rendement optimal tout au long de l’année.

ballon thermodynamique prime energie
Le ballon thermodynamique réduit considérablement votre consommation de chauffage.

Dépendamment de son type d’installation et de la capacité du ballon, le prix du chauffe-eau thermodynamique est relativement abordable, surtout si on le met en relief avec les économies d’énergie qu’il est possible de réaliser : il faut compter entre 2 000 et 2 500 € en moyenne pour un modèle de milieu de gamme (ou moins dans le cas d’une prime energie chauffage). en savoir plus ? Poursuivez votre lecture sur notre guide de la Prime Energie Ballon Thermodynamique.

Les autres modes de chauffage : pompes à chaleur

Notons enfin qu’il existe un grand nombre d’autres modes de chauffage sur le marché, tout aussi performants que les appareils cités ci-dessus. Les pompes à chaleur par exemple, chauffent l’habitation au moyen des énergies renouvelables qui sont l’air, l’eau ou le sol. Un premier module est placé en extérieur pour la captation et un second à l’intérieur, relié au système de chauffage et d’ESC. Le transport de la chaleur s’effectue par des gaines à travers desquelles passent un fluide frigorigène.

Parmi les PAC existantes, on trouve la pompe à chaleur air-air, air-eau, eau-eau ou encore la pompe à chaleur géothermique, qui puise l’énergie du sol ou des nappes phréatiques au moyen d’un réseau de capteurs enfouis ou bien de sondes verticales. Cette dernière, particulièrement puissante (jusqu’à 30 kW) permet de réduire jusqu’à 60% la consommation en électricité d’un logement. Il s’agit donc d’un équipement éligible à la prime CEE.

Notez qu’il est possible d’effectuer une simulation de prime energie chauffage en ligne pour y voir plus clair sur l’investissement à venir, en fonction de l’équipement choisi. Il ne vous reste plus qu’à vous lancer !

Les autres primes en matière d’économie d’énergie dont vous pouvez bénéficier :