MaPrimeRénov’ isolation extérieure

Les atouts thermiques d’une isolation par extérieure (ou ITE) ne sont plus à prouver. Véritable enveloppe protectrice autour de vos murs, l’ITE réduit voire supprime tout phénomène de ponts thermiques. Ce faisant, elle améliore considérablement les performances énergétiques globales de votre habitation ! Cette année, et quelle que soit votre catégorie de revenus, vous pouvez bénéficier de MaPrimeRénov’ isolation extérieure et amortir de ce fait le coût de vos travaux. Pourquoi hésiter ? Retour ce qu’il y a à savoir sur le sujet dans cet article.

MaPrimeRénov' isolation extérieure

Suis-je éligible à MaPrimeRénov’ isolation extérieure ?

Vous pouvez prétendre à MaPrimeRénov’ isolation extérieure si vous êtes propriétaire ou bailleur d’un logement individuel ou collectif. Les copropriétés sont désormais également concernées.

Bonne nouvelle ! Depuis le 1er octobre 2020, sont éligibles à MaPrimeRénov’ toutes les catégories de revenus. En fonction du RFR de votre foyer, votre ménage est classé dans l’un des 4 barèmes fixés par l’Etat :

  • Bleu – Revenus “très modestes”
  • Jaune – Revenus “modestes”
  • Violet – Revenus “intermédiaires”
  • Rose – Revenus “aisés”

L’appartenance à l’un de ces barèmes détermine le montant de votre aide forfaitaire MaPrimeRénov’.

Cette prime sera bien entendu plus élevée pour les foyers très modestes et peut au contraire être inexistante sur certaines opérations en barème rose. Ces derniers peuvent toutefois bénéficier d’une prime CEE d’un montant variable, dépendant des caractéristiques de leur chantier. Dans tous les cas, il est important de déterminer votre classement !

L’avantage avec MaPrimeRénov’ isolation extérieure, c’est que toutes les catégories de revenus peuvent bénéficier d’une prime d’un montant minimum de 15 € / m².

Quelles sont les autres conditions d’éligibilité à MaPrimeRénov’ isolation extérieure ?

Rénovation sur un logement ancien

Eco-rénover votre habitat en bénéficiant de MaPrimeRénov’ isolation extérieure, c’est effectuer vos travaux sur un logement datant de plus de deux ans, situé en France métropolitaine ou dans les DOM.

Réalisation d’un chantier RGE

Tout comme pour l’obtention des certificats économie d’énergie (prime énergie CEE), il vous sera demandé de signer un devis avec un professionnel RGE pour la réalisation de votre isolation extérieure. Celui-ci se portera garant de la qualité de l’ouvrage et de ses performances. Avant de signer votre devis, il s’agira de déposer un dossier de demande de prime en ligne puis de procéder au lancement des travaux. A la suite, complétez votre dossier en ligne et patientez simplement jusqu’à réception de votre indemnisation financière.

Quel sera le montant de MaPrimeRénov’ isolation extérieure ?

MaPrimeRénov’ isolation extérieure est dégressive en fonction de la catégorie de revenus à laquelle vous appartenez. La prime CEE quant à elle, est équivalente pour tous les ménages sur cette opération (hormis pour les ménages les plus modestes, éligibles quant à eux à une prime bonifiée).

  Montant forfaitaire MaPrimeRénov’ Montant estimatif de CEE
Barème bleu 75 € / m² 37 € / m²
Barème jaune 60 € / m² 18 € / m²
Barème violet 40 € / m² 18 € / m²
Barème rose 15 € / m² 18 € / m²

 

Quels autres travaux d’isolation sont indemnisés par MaPrimeRénov’ ?

L’isolation constitue l’un des postes de dépense les plus importants en matière de rénovation énergétique, notamment parce qu’elle contribue à réduire les déperditions énergétiques parfois jusqu’à 30%. Les dispositifs MaPrimeRénov’ et CEE indemnisent tous deux les chantiers d’isolation suivants :

  • Isolation thermique des parois vitrées jusqu’à 179 € / équipement (CEE + MPR),
  • Isolation intérieure jusqu’à 62 € / m² (CEE + MPR),
  • Isolation des rampants de toiture et plafonds de combles jusqu’à 47 € / m² (CEE + MPR),
  • Isolation des toitures terrasses jusqu’à 96 € / m² (CEE + MPR).

Rénovation en copro : à combien s’élève MaPrimeRénov’ isolation extérieure ?

Le dispositif MaPrimeRénov’ pour 2021 prévoit le versement d’une prime unique au syndicat de copropriété en lieu et place d’une prime par foyer : de quoi simplifier vos démarches administratives ! Pour y être éligible, la copropriété doit être composée à 75% de résidences principales, être immatriculée au registre national des copropriétés et réaliser des travaux améliorant d’au moins 35% l’efficacité énergétique du bâti.

Ces conditions étant remplies, MaPrimeRénov’ isolation extérieure peut couvrir vos travaux à hauteur de 25% ou 3 750 € x nombre de logements (plafond de dépenses fixé à 15 000 € x nb de logements). 30% du montant de la prestation d’accompagnement peut également être pris en charge, dans la limite d’un plafond de dépenses fixé à 600 € / nombre de logements. Ces forfaits sont similaires quel que soit le type de de travaux réalisés.

Le cas particulier d’une rénovation globale

L’une des spécificités de MaPrimeRénov’, c’est de proposer des primes “bonus” ainsi qu’une prime “rénovation globale”. Cette dernière est attribuée dans le cadre de la réalisation d’un bouquet de travaux d’efficacité énergétique et est fixée à 3 500 € en barème rose / violet et à 7 000 € en barème violet. Les foyers les plus modestes peuvent quant à eux bénéficier de l’aide Habiter Mieux Sérenité de l’Anah pour leur rénovation globale. L’avantage de cette prime globale, c’est de simplifier les démarches des ménages en déposant un seul et même dossier.

Isolation extérieure : pouvez-vous prétendre à un bonus ?

Les bonus MaPrimeRénov’ sont attribués de façon complémentaire aux ménages dont les travaux de rénovation permettent l’atteinte d’une efficacité énergétique supérieure. L’isolation extérieure étant l’un des postes de travaux les plus performants en la matière, vous pourrez peut-être prétendre à l’une de ces aides :

  • La prime “sortie de passoire”, pour les logements sortant d’une étiquette énergie F ou G.
  • La prime “bâtiment basse consommation (BBC)”, dédiée aux ménages atteignant l’étiquette énergie A ou B.

Le montant de ces surprimes est fixé à 500 € en barème rose, 1 000 € en barème violet et 1 500 € pour les catégories de revenus jugés modestes. Attention : pour y prétendre, vous devrez réaliser un audit énergétique avant travaux permettant de définir les performances globales de votre logement.

A lire également :