MaPrimeRénov’ 2021 : à quoi s’attendre ?

Pallier le vieillissement du parc résidentiel individuel et collectif, éradiquer les passoires thermiques, permettre aux français de consommer mieux et moins d’énergie, c’est le pari fait par le gouvernement dans le cadre de ses engagements climat. MaPrimeRénov’ s’insère dans ce contexte comme l’allié des ménages français. Une prime forfaitaire d’un montant généreux pour toutes les catégories de contribuables, voilà qui a de quoi séduire. MaPrimeRénov’ est opérationnelle depuis le 2 janvier 2020. Elle continuera toutefois d’évoluer l’année prochaine. Alors à quoi ressemblera MaPrimeRénov’ en 2021 ? Ci-dessous, retrouvez un état des lieux à date et quelques prévisions.

MaPrimeRenov' 2021

Etat des lieux MaPrimeRénov’ 2021 : bailleurs et copropriétés désormais éligibles

Le lundi 05 octobre 2020 voit la publication de nouvelles conditions MaPrimeRénov’ pour 2021. Jusqu’alors, seuls les propriétaires occupants à faibles revenus étaient concernés. Le nouveau barème prévoit désormais le versement de MaPrimeRénov’ aux contribuables percevant tous les niveaux de revenus et non plus seulement les déciles 3 à 4. Sont également éligibles les syndicats de copropriété et les propriétaires bailleurs de leur logement. Pourquoi ? Reprenons quelques éléments de contexte.

MaPrimeRénov’ 2021 : pourquoi les propriétaires bailleurs ?

A l’heure actuelle, la France compte plus de 8 millions de logements locatifs privés, dont 1,5 million en situation de précarité énergétique. 40% des locataires disposent quant à eux d’un seuil de revenus inférieur au 4ème décile. Ceci étant dit, l’on comprend désormais pourquoi MaPrimeRénov’ voit ses conditions d’éligibilité épurées…

MaPrimeRénov’ 2021 pour les copropriétés

Les copropriétés quant à elles représentent près de 9,7 millions de logements collectifs, qui bénéficiaient jusqu’à présent de très peu d’aides gouvernementales. L’amplification de la démarche de rénovation énergétique est un enjeu national : une transversalité du dispositif MaPrimeRénov’ pour 2021 était donc à la fois prévisible et encouragée.

Les conditions d’éligibilité à MaPrimeRénov’ pour 2021

Une éligibilité par type de logement

Le dispositif MaPrimeRénov’ différencie les travaux en logements individuels des travaux en logements collectifs.

Pour ce qui est des logements collectifs, ceux-ci sont éligibles dans la mesure où 75% de la copropriété est composée de résidences principales et que les travaux engendrés permettent de générer un minimum de 35% de gains énergétiques.

En logement individuel occupé ou loué, les conditions d’éligibilité MaPrimeRénov’ sont identiques : il suffit de faire réaliser l’une des opérations éligibles par un artisan RGE, sur une habitation datant de plus de 2 ans. Vous entamez une rénovation globale dans un logement individuel ? Dans ce cas, une prime forfaitaire MaPrimeRénov’ vous sera attribuée pour un bouquet de travaux permettant un gain énergétique de 55% ou plus.

Des conditions de revenus MaPrimeRénov’ pour 2021

MaPrimeRénov’ 2021, ce sont quatre barèmes de revenus en lieu et place des deux précédents. Déterminez le barème qui est le vôtre en parcourant les tableaux ci-après.

En Ile-de-France.

Individus du ménage RFR barème bleu (€) RFR barème jaune (€) RFR barème violet (€) RFR barème rose (€)
1 20 593 € 25 068 € 38 184 € > 38 184 €
2 30 225 € 36 792 € 56 130 € > 56 130 €
3 36 297 € 44 188 € 67 585 € > 67 585 €
4 42 381 € 51 597 € 79 041 € > 79 041 €
5 48 488 € 59 026 € 90 496 € > 90 496 €
+ 1 supplémentaire + 6 096 € + 7 422 € + 11 455 € + 11 455 €

 

Hors Ile-de-France.

Individus du ménage RFR barème bleu (€) RFR barème jaune (€) RFR barème violet (€) RFR barème rose (€)
1 14 879 € 19 074 € 29 148 € > 29 148 €
2 21 760 € 27 896 € 42 848 € > 42 848 €
3 26 170 € 33 547 € 51 592 € > 51 592 €
4 30 572 € 39 192 € 60 336 € > 60 336 €
5 34 993 € 44 860 € 69 081 € > 69 081 €
+ 1 supplémentaire + 4 412 € + 5 651 € + 8 744 € + 8 744 €

 

Quel montant MaPrimeRénov’ en 2021 ?

Le montant de MaPrimeRénov’ pour 2021 est déterminé en fonction du barème de revenus précédent mais également du type d’opération réalisée. Il s’agit d’un montant forfaitaire qui, une fois cumulé avec le dispositif CEE, représente 35 à 40% du montant des travaux pour les plus aisés et jusqu’à 90% pour les ménages les plus précaires (barèmes bleu et jaune). Le montant de la prime pour les contribuables situés en zone violette ou rose est équivalent aux avantages prévus par l’ancien CITE.

Prenons quelques exemples de montants forfaitaires MaPrimeRénov’ pour 2021.

Travaux / équipements Forfait MPR bleu Forfait MPR jaune Forfait MPR violet Forfait MPR rose
Chaudière à granulés 10 000 € 8 000 € 4 000 € Non éligible
Dépose cuve à fioul 1 200 € 800 € 400 € Non éligible
ITE 75 € / m² 60 € / m² 40 € / m² 15 € / m²
Chauffe-eau thermodynamique 1 200 € 800 € 400 € Non éligible
Foyer fermé, insert 2 000 € 1 200 € 600 € Non éligible

 

Outre les opérations éligibles, il est possible de bénéficier de MaPrimeRénov’ pour une rénovation globale d’habitation. Le montant forfaitaire est fixé à 7 000 € pour les ménages intermédiaires (violet) et à 3 500 € pour les ménages aisés (rose). Les plus bas revenus sont quant à eux appelés à bénéficier de l’aide Habiter Mieux Sérénité.

Consultez la liste complète des forfaits MaPrimeRénov’ par barème de revenus et par opération sur le site du gouvernement ecologie.gouv.fr.

Montant de l’aide MaPrimeRénov’ 2021 pour les copropriétés

Une aide forfaitaire unique MaPrimeRénov’ est versée au syndicat de copropriétaires, indépendamment des logements individuels. Son montant est de 25% du total des travaux liés aux parties communes, une prime toutefois plafonnée à 3 750 € x nb logements.

Dans le cadre de MaPrimeRénov’ 2021, une partie du financement de l’accompagnement sera également pris en charge à hauteur de 30% – ou 180 € / logement et 900 € maximum par copropriété. Le montant des dépenses d’accompagnement est quant à lui plafonné à 600 € x nb de logements.

Un bonus séduisant de “sortie de passoire thermique”

La cerise sur le gâteau ? Une surprime “sortie de passoire thermique” pour les ménages s’extirpant d’une étiquette énergétique F ou G et un bonus “Bâtiment Basse Consommation” lorsque ceux-ci atteignent une étiquette A ou B. Qui n’apprécierait pas de percevoir entre 500 et 1 500 € supplémentaires, sans bouger de son canapé ?

A noter : pour les copropriétés, le montant de la surprime est plafonné à 500 € x nb de logements.

MaPrimeRénov’ 2021 : un dispositif cumulable avec d’autres aides

Cumuler MaPrimeRénov’ et les certificats CEE est possible et même encouragé, pour réduire jusqu’à 90% la facture travaux des contribuables français et leur permettre de commencer dès maintenant à générer des économies énergétiques.

Un exemple ? Pour les copropriétés, il est possible de percevoir une prime CEE complémentaire d’un montant d’environ 2 000 € par logement. Notons que les copropriétés dites “fragiles”, c’est-à-dire avec un taux d’impayés supérieur ou égal à 8% ou situées en NPNRU sont également éligibles à une aide supplémentaire de 3 000 € / logement versée par l’Anah. Cet abondement n’est en revanche pas cumulable avec le dispositif CEE.

Avant de vous lancer dans des travaux de rénovation énergétique et quel que soit votre statut, renseignez-vous donc sur le montant des aides CEE auxquelles vous êtes éligible.

A lire également :