MaPrimeRénov’ Anah, un dispositif juste pour un habitat préservé

MaPrimeRénov’ est une aide financière gouvernementale versée par l’Anah (Agence Nationale pour l’Habitat). Elle intervient en remplacement de l’ancien Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique (CITE) et de l’aide Habiter Mieux Agilité, de l’Anah. Avantageux et solidaire, ce dispositif initialement adressé aux ménages modestes concerne désormais tous les foyers français. Que faut-il savoir sur MaPrimeRénov’ et l’Anah ? Laissez-nous parcourir le sujet pour vous.

L’Anah, c’est quoi ?

Le rôle de l’Anah est de contribuer à la lutte contre l’habitat indigne, la précarité énergétique et les fractures sociales et territoriales que ces situations génèrent. Il s’agit de répondre de la manière la plus simple aux différents enjeux de l’habitat privé.

Très concrètement, son action se mesure à travers l’implémentation d’opérations programmées, une forte dimension d’accompagnement aux collectivités et aux professionnels mais aussi, dans la grande majorité des cas, par le versement d’aides financières conséquentes aux propriétaires occupants, bailleurs ou copropriétés. MaPrimeRénov’ Anah fait bien sûr partie de ces aides, tout comme le programme Habiter Mieux sérénité ou encore Habiter Facile.

MaPrimeRénov ANAH

L’Anah en chiffres

Depuis 50 ans, l’Anah agit pour le secteur de l’Habitat. Rien que sur l’année 2019, l’agence a contribué pour 970,2 millions d’euros d’aides, dont pas moins de 90,5% concernaient le financement de travaux de rénovation énergétique. C’est en Ile-de-France que l’on constate le plus gros montant d’aides attribuées (124 millions), suivi par l’Auvergne-Rhône-Alpes (117,1 millions) et la Nouvelle-Aquitaine (110,9 millions).

Enfin au total en 2019, 155 765 logements ont été rénovés grâce aux aides de l’Anah, contre 94 081 l’année précédente, un chiffre déjà en augmentation de +16,5% par rapport à 2017.

MaPrimeRénov’ Anah : un dispositif avantageux pour tous

Distribuée par un seul organisme qu’est l’Anah par souci de simplification des démarches, MaPrimeRénov’ est une prime dont le montant fixe forfaitaire est défini en fonction de la catégorie de travaux réalisés et des ressources fiscales du ménage.

Conditions d’éligibilité et détails de l’aide MaPrimeRénov’ Anah

Travaux éligibles

MaPrimeRénov’ est attribuée lors de travaux de rénovation énergétique : isolation, chauffage, ventilation et actions de rénovation globale sont les opérations concernées : au total 22 postes indemnisables ainsi que des surprimes liées à rénovation globale ou à l’atteinte de certains niveaux d’efficacité énergétique. A l’heure actuelle, ne sont pas concernés par MaPrimeRénov’ Anah les travaux portant sur :

  • L’installation d’une PAC air / air, d’une VMC simple flux, de radiateurs électriques ou d’un thermostat avec régulation.
  • L’isolation des combles perdus ou des planchers bas.

Consultez la liste des opérations éligibles en ligne.

Ménages éligibles

Comme dit précédemment, 4 barèmes classifient les ménages en fonction de leur revenu fiscal. Bleu (ménages très modestes), jaune (ménages modestes), violet (ménages intermédiaires) et rose (ménages aisés). En barème rose, certaines opérations portant sur le chauffage ou la ventilation ne sont pas indemnisées par le dispositif. Il sera pour autant possible de bénéficier d’un forfait rénovation globale ou encore d’un bonus d’efficacité énergétique.

Montant de MaPrimeRénov’ Anah

Plus vos ressources sont modestes, plus MaPrimeRénov’ Anah sera importante : jusqu’à 90% de la facture totale des travaux, lorsque celle-ci est cumulée avec la prime énergie CEE. Ce montant passe entre 35 et 40% pour les ménages intermédiaires et aisés.

A titre d’exemple, installer une chaudière à granulés sera indemnisé à hauteur de 10 000 € en barème bleu, 8 000 € en barème jaune et 4 000 € en barème violet. Les ménages du barème rose ne sont pas éligibles mais pourront toutefois, au même titre que les autres, bénéficier d’une prime énergie pour leurs travaux.

Quels que soient les travaux réalisés, MaPrimeRénov’ Anah ne peut dépasser 20 000 € sur une période de 5 ans.

Aides complémentaires de l’Anah et conditions d’éligibilité

MaPrimeRénov’ Anah peut être cumulée avec la prime CEE mais également avec la TVA à 5,5%, certaines aides des collectivités, les aides d’Action Logement ainsi que l’aide du programme Habiter Mieux Sérénité, de l’Anah, une aide aux ménages les plus modestes ayant déjà bénéficié à plus de 40 000 ménages en 2019.

Pour déterminer votre éligibilité à ces différentes aides, consultez d’abord les plafonds de ressources fixés par l’Anah, notamment en matière de ménages modestes à très modestes. Ces derniers sont non seulement éligibles aux aides en vigueur mais perçoivent aussi un montant supérieur à celui des ménages intermédiaires. C’est le cas pour MaPrimeRénov’ mais également en matière de prime CEE avec la réception d’une prime bonifiée.

A quels enjeux MaPrimeRénov’ Anah permet-elle de répondre ?

MaPrimeRénov’ est un dispositif gouvernemental, une aide financière aux ménages français en matière de rénovation énergétique. Le but de cette aide ? Eradiquer les logements dits “passoires thermiques”, encourager des travaux de rénovation énergétique et de réfection globale permettant de moderniser efficacement le parc de logement existants. Permettre aux citoyens français, propriétaires comme locataires de vivre mieux en consommant moins. Simultanément, il s’agit de les encourager à participer eux aussi aux actions de lutte contre la précarité énergétique et de défense du climat.

Modernisation du parc résidentiel français : MaPrimeRénov’ Anah se donne les moyens du changement

Afin de donner une nouvelle impulsion à ce dispositif lancé au 2 janvier 2020, le gouvernement prévoit d’y injecter 2 milliards d’euros supplémentaires sur les deux ans à venir, un montant censé générer environ 6 milliards d’euros de travaux et de créer 22 000 emplois d’ici à 2022.

Le plan de relance a également élargi les conditions d’éligibilité MaPrimeRénov’. Ce dispositif est désormais ouvert à toutes les catégories de revenus (non plus seulement aux plus modestes) mais également aux propriétaires bailleurs et aux copropriétés.

Autre nouveauté pour 2021 ? Le forfait “rénovation globale”, récompensant les ménages réalisant non pas une opération mais un bouquet de travaux d’efficacité énergétique, pour un impact encore plus significatif sur les performances de leur logement. Encourager les rénovations globales, cela s’inscrit dans le cadre des objectifs de lutte contre les émissions de gaz à effet de serre au niveau national et également dans la ligne des propositions de la convention citoyenne pour le climat en matière d’habitat.

En octobre 2020, déjà 100 000 dossiers MaPrimeRénov’ Anah avaient été déposés. La Ministre déléguée auprès de la ministre de la Transition écologique, chargée du Logement Emmanuelle Wargon prévoit de tripler ce montant d’ici à la fin de l’année prochaine du fait de l’élargissement des conditions d’éligibilité. MaPrimeRénov’ Anah a donc de beaux jours devant elle.

A lire également :