L’aide MaPrimeRénov’, pour éco-rénover en toute simplicité

MaPrimeRénov’ est une aide financière gouvernementale juste, permettant à tous les contribuables français quelle que soit leur catégorie de revenus de pouvoir absorber une partie du coût de leur rénovation énergétique. Proposée par l’Etat depuis le 1er janvier 2020, cette aide forfaitaire couvre un vaste champ de travaux et s’acquiert très (très) simplement via une demande en ligne ! Retrouvez ici ce qu’il y a à savoir l’aide MaPrimeRénov’ dans cet article, pour éco-rénover rapidement votre logement.

Le succès du dispositif d’aide MaPrimeRénov’ en chiffres

En octobre 2020, MaPrimeRénov’, c’était déjà 150 000 comptes créés et plus de 100 000 dossiers déposés par les contribuables français aux revenus modestes à très modestes, un chiffre amené à croître de façon substancielle suite à l’annonce du gouvernement d’élargir le dispositif à tous les niveaux de revenus.

Le plan de relance MaPrimeRénov’ pour 2021 prévoit également l’ajout de pas moins de 2 milliards d’euros au dispositif, échelonnés sur 2 ans pour permettre le recul des passoires énergétiques partout en France. De quoi aider pleins de ménages français à éco-rénover leur habitat, l’esprit serein.

Aide MaPrimeRénov'

Aide MaPrimeRénov’ : quelques éléments de chronologie

Envie d’y voir plus clair sur MaPrimeRénov’ et son évolution ? Nous avons dressé une chronologie.

  • 2 janvier 2020 – Lancement de MaPrimeRénov’, la fusion du CITE et de l’aide “Habiter Mieux Agilité” de l’Anah. Ouverture aux ménages à revenus modestes et très modestes.
  • Avril 2020 – Début de l’instruction des dossiers entre le 2 janvier et le 31 mars 2020.
  • Juin 2020 – Forte de son succès, l’aide MaPrimeRénov’ voit son budget rallongé de 185 millions d’euros.
  • 05 octobre 2020 – Annonce du plan de relance pour 2021 et ouverture du dispositif à tous les contribuables français. Tous les devis signés à compter du 1er octobre sont concernés par la nouvelle règlementation. Quant aux ménages éligibles, ceux-ci sont classés en 4 barèmes en fonction de leurs ressources : bleu (ménages très modestes), jaune (ménages modestes), violet (ménages intermédiaires) et rose (ménages aisés).

Comment est calculée l’aide MaPrimeRénov’ ?

L’aide MaPrimeRénov’ est une prime forfaitaire dont le montant varie selon un barème de revenus et une liste de travaux éligibles. A ce titre, un contribuable en barème violet (ménage qualifié d’intermédiaire) sera par exemple éligible à une aide MaPrimeRénov’ de 3 000 € pour l’installation d’une chaudière à bûches, là où ce forfait s’élève à 8 000 € en barème bleu (ménage très modeste).

Retrouvez ci-dessous les différentes opérations éligibles ainsi que les montants forfaitaires minimum et maximum auxquels vous pouvez potentiellement prétendre, dépendamment de votre revenu fiscal de référence.

Type d’opération éligible / équipement installé Montant min/max de l’aide MaPrimeRénov’ selon revenus
Chaudière à granulés 4 000 € à 10 000 €*
Chaudière à bûches 3 000 € à 8 000 €*
Chaudière à gaz très hautes performances 800 € à 1 200 €**
PAC air / eau 2 000 € à 4 000 €*
PAC géothermique ou solarothermique 4 000 € à 10 000 €*
Poêle à granulés 1 500 € à 3 000 €*
Poêle à bûches 1 000 € à 2 500 €*
Chauffe-eau thermodynamique 400 € à 1 200 €*
Equipement solaire hybride 1 000 € à 2 500 €*
Chauffe-eau solaire 2 000 € à 4 000 €*
VMC double flux 2 000 € à 4 000 €*
Audit énergétique 300 € à 500 €*
Raccordement aux réseaux de froid ou de chaleur 400 € à 1 200 €*
Isolation thermique des fenêtres 40 € à 100 € / équipement*
ITE 15 €/m² à 75 €/m²
ITI 7 €/m² à
Isolation de toiture terrasse 15 €/m² à 75 €/m²
Isolation des rampants de toiture / plafonds de combles 7 €/m² à

 

*Barème rose (ménage aisé) non éligible à l’aide MaPrimeRénov’ pour cette opération. **Barèmes rose et violet non éligibles à l’aide MaPrimeRénov’ pour cette opération.

Mais ce n’est pas tout ! L’aide MaPrimeRénov’ concerne aussi les travaux de rénovation globale (jusqu’à 7 000 € pour les ménages intermédiaires). Une prime supplémentaire récompense quant à elle les foyers sortant de l’étiquette énergétique F ou G ou atteignant l’étiquette A ou B.

Cumuler MaPrimeRénov’ et la prime CEE : une (très) bonne idée

Optimiser encore plus le montant de ses travaux de rénovation énergétique, c’est possible en cumulant l’aide MaPrimeRénov’ avec les certificats CEE. Vous pouvez d’ailleurs déposer une demande simultanée pour prétendre à ces deux aides, lesquelles concernent un bouquet de travaux quasiment similaire. Effectuez très simplement une estimation du montant des CEE et de MaPrimeRénov’ en ligne et économisez entre 30 et 90% sur votre rénovation partielle ou globale.

Comment bénéficier très (très) simplement de l’aide MaPrimeRénov’ ?

En tant que contribuable français, vous êtes potentiellement éligible à MaPrimeRénov’ pour vos travaux de rénovation énergétique. Avant de faire votre demande d’aide MaPrimeRénov’ et après avoir vérifié que votre bouquet de travaux est éligible, vous devrez vous renseigner sur le calendrier des échéances.

Des délais à respecter

Quand lancer ses travaux ? Quand déposer son dossier ? Pour ce qui est des propriétaires occupants en barèmes bleu et jaune, déposer un dossier en ligne et commencer les travaux est possible depuis le 1er janvier 2020. Les autres contribuables – nouvellement éligibles – peuvent quant à eux procéder au lancement de leurs travaux depuis le 1er octobre mais devront toutefois patienter jusqu’au 1er janvier 2021 pour déposer leur dossier complet d’aide MaPrimeRénov’ en ligne.

Cas particulier des propriétaires bailleurs : ceux-ci peuvent d’ores et déjà commencer leurs travaux mais patienteront au 1er juillet 2021 pour le dépôt de leur dossier.

Le délai d’instruction d’une demande de prime est généralement de 15 jours et peut être porté à 3 mois pour les dossiers déposés entre janvier et mars.

La marche à suivre

Faire une demande d’aide MaPrimeRénov’ en ligne ? C’est simple. Voici les étapes à respecter :

  • Simuler en quelques clics les montants d’aide MaPrimeRénov’ et de prime CEE cumulables pour vos travaux,
  • Trouver un professionnel RGE qualifié pour vos travaux et signer un devis,
  • Créer un compte en ligne de demande de prime,
  • Lancer vos travaux de rénovation énergétique,
  • Finaliser en ligne votre dossier de prime en y téléversant vos derniers documents,
  • Patienter jusqu’au versement de vos primes.

A vous de jouer.

A lire également :