MaPrimeRénov’

MaPrimeRénov’ est un dispositif financier amorcé par le gouvernement et lancé au 1er janvier 2020 avec un objectif principal : celui d’initier une impulsion d’éco-rénovation chez les ménages français, dont l’action est déterminante dans l’atteinte des objectifs de neutralité carbone en 2030. Il fait écho à la Prime Eco Energie CEE déjà mise en place par le gouvernement. Comment fonctionne ce dispositif et quelles sont les ménages et opérations éligibles ? Parcourons le sujet.

Quelques chiffres sur MaPrimeRénov’

Entre janvier et octobre 2020, MaPrimeRénov’ comptabilisait plus de 100 000 dossiers déposés par les ménages modestes à très modestes. L’année prochaine, le gouvernement prévoit de recevoir environ 400 000 dossiers, un nombre en augmentation du fait de l’assouplissement des conditions MaPrimeRénov’ notamment en matière de revenus.

MaPrimeRenov'

MaPrimeRénov’ 2021 : des conditions de revenus

Le plan de relance MaPrimeRénov’ 2021 prévoit dès octobre 2020 une éligibilité étendue à tous les ménages français ainsi qu’aux copropriétés. Ceux-ci sont catégorisés en fonction de leur niveau de revenus au sein de 5 barèmes de couleur : bleu (ménages très modestes), jaune (ménages modestes), violet (ménages intermédiaires), rose (ménages aisés) et vert (copropriétés).

Ci-dessous, retrouvez le Plafond MaPrimeRénov’ par barème tel que fixé par l’Anah (Agence Nationale de l’Habitat), en IDF et hors IDF.

Individus du ménage RFR barème bleu (€)

IDF

RFR barème jaune (€)

IDF

RFR barème violet (€)

IDF

RFR barème rose (€) IDF
1 20 593 € 25 068 € 38 184 € > 38 184 €
2 30 225 € 36 792 € 56 130 € > 56 130 €
3 36 297 € 44 188 € 67 585 € > 67 585 €
4 42 381 € 51 597 € 79 041 € > 79 041 €
5 48 488 € 59 026 € 90 496 € > 90 496 €
+ 1 supplémentaire + 6 096 € + 7 422 € + 11 455 € + 11 455 €

 

Individus du ménage RFR barème bleu (€) RFR barème jaune (€) RFR barème violet (€) RFR barème rose (€)
1 14 879 € 19 074 € 29 148 € > 29 148 €
2 21 760 € 27 896 € 42 848 € > 42 848 €
3 26 170 € 33 547 € 51 592 € > 51 592 €
4 30 572 € 39 192 € 60 336 € > 60 336 €
5 34 993 € 44 860 € 69 081 € > 69 081 €
+ 1 supplémentaire + 4 412 € + 5 651 € + 8 744 € + 8 744 €

 

En pratique, les foyers les plus aisés sont donc inclus dans le dispositif MaPrimeRénov’ et catégorisés au sein du barème “rose”. Ils restent toutefois non éligibles à une vingtaine d’opérations d’éco-rénovation, là où les ménages intermédiaires et modestes perçoivent MaPrimeRénov’. Car là réside la subtilité de MaPrimeRénov’ : le montant de l’éco-prime versée dépend en grande partie du RFR du foyer fiscal.

Le cas des copropriétés

Désormais ouvert aux copropriétés, le dispositif MaPrimeRénov’ prévoit des conditions d’éligibilité différentes en la matière. Les revenus fiscaux des foyers de la copropriété ne sont pas pris en compte. Pour percevoir une aide MaPrimeRénov’, les travaux devront permettre d’améliorer l’efficacité énergétique du bâtiment à 35% ou plus. La copropriété doit également être composée à 75% ou plus de résidences principales et être inscrite au registre national des copropriétés.

Les conditions étant réunies, il sera possible de percevoir jusqu’à 25% du montant des travaux, dans la limite de 3 750 € x nombre de logements.

Quelles sont les opérations éligibles MaPrimeRénov’ ?

Il existe à l’heure actuelle 22 opérations ou “gestes” éligibles MaPrimeRénov’ allant de la réalisation d’un audit énergétique ou du raccordement aux réseaux de froid à l’installation d’une pompe à chaleur air / eau ou d’une chaudière à granulés. Les postes chauffage, isolation, ventilation et énergies renouvelables sont concernés. Ci-dessous, retrouvez la liste des opérations éligibles en 2021.

  • Audit énergétique,
  • Réseaux de chaleur et de froid,
  • Dépose d’une cuve à fioul,
  • Installation d’une chaudière à granulés, à bûches ou à hautes performances énergétiques, d’un poêle à granulés ou à bûches, d’un chauffe-eau thermodynamique,
  • Installation d’un foyer fermé ou d’un insert,
  • Installation d’un chauffage solaire, d’un chauffe-eau solaire ou d’équipements solaires hybrides,
  • MaPrimeRénov’ pompe à chaleur, concernant les modèles air / eau, géothermiques ou solarothermiques,
  • MaPrimeRénov’ isolation, portant sur les murs extérieurs, les murs intérieurs, les toitures terrasses, les rampants de toiture et plafonds de combles. Le changement de vitrages et de fenêtres est également compris.
  • Installation d’une VMC double flux

En Outre-mer, installer des protections contre le rayonnement solaire vous rend également éligible à MaPrimeRénov’ pour un montant compris entre 15 et 25 € / m² (hors barème rose).

MaPrimeRénov’ : comment simuler le montant de ma prime ?

Pour déterminer le montant de MaPrimeRénov’, commencez par identifier votre barème en vous référant au tableau ci-dessus. L’avantage avec MaPrimeRénov’, c’est son montant forfaitaire / barème, donc connu à l’avance. MaPrimeRénov’ fenêtre est par exemple comprise entre 40 et 100 € / équipement là où MaPrimeRénov’ isolation extérieure oscille entre 15 et 75 € / m². Déterminez le montant de votre éco-prime en effectuant une simulation en ligne sur le site du gouvernement ou via notre page dédiée. Quelques secondes suffisent, depuis votre canapé !

MaPrimeRénov’ rénovation globale, de quoi parle-t-on ?

Ce que l’on entend par rénovation globale, c’est la réalisation non pas d’une, mais de plusieurs opérations de rénovation énergétique simultanément. Isolation et remplacement de chaudière, installation d’une VMC et d’un poêle à pellets… Ce faisant, vous améliorez d’autant plus les performances énergétiques globales de votre habitation.

En 2021 et pour récompenser les ménages procédant à ce type de rénovations d’ampleur, il vous est possible de bénéficier d’un forfait MaPrimeRénov’ rénovation globale. D’un montant compris entre 3 500 (revenus aisés) et 7 000 € (revenus intermédiaires), ce forfait est versé en remplacement des aides ponctuelles par opération et permet bien souvent d’obtenir une meilleure indemnisation.

*Les ménages les plus modestes bénéficient quant à eux de l’aide Habiter Mieux Sérénité de l’Anah pour leur rénovation globale.

Les chantiers à fort impact énergétique davantage récompensés

MaPrimeRénov’ est une aide juste et solidaire. Elle récompense non seulement les rénovations globales mais également les travaux réalisés sur des bâtiments très énergivores (étiquette énergie F ou G), un bonus “sortie de passoire thermique” qui peut atteindre 1 500 € en sus de l’aide MaPrimeRénov’ et des CEE cumulables sur les opérations réalisées. A contrario, lorsque vos travaux permettent l’atteinte d’une étiquette énergie A ou B, vous percevez un bonus “Bâtiment Basse Consommation (BBC)” du même montant.

Existe-t-il des aides complémentaires à MaPrimeRénov’ Anah ?

MaPrimeRénov’ Anah est effectivement cumulable avec d’autres aides financières du même organisme. On parle notamment du programme Habiter mieux Sérénité, à laquelle vous pouvez prétendre notamment si vous engagez une rénovation globale à votre domicile. Cette aide concerne les ménages aux revenus les plus modestes et consiste en un financement proportionnel au montant des travaux et allant jusqu’à 10 000 € (7 000 € pour les revenus modestes). A cela s’ajoute une prime Habiter mieux de 10% du montant HT de vos travaux dans la limite de 1 600 € (revenus modestes) ou 2 000 € (revenus très modestes).

Outre les aides de l’Anah, notons que MaPrimeRénov’ est aussi cumulable avec la prime énergie CEE ou encore avec les aides des collectivités locales et celles d’Action Logement.

Comment faire pour demander MaPrimeRénov’ ?

Le dispositif MaPrimeRénov’ fonctionne en grande partie de la même façon que la prime éco énergie CEE. Après avoir vérifié votre éligibilité, déposez un dossier de demande de prime en ligne*. Effectuez votre demande MaPrimeRénov’ et déposez également votre dossier de prime CEE en ligne. Trouvez ensuite une entreprise labellisée RGE pour réaliser votre chantier d’éco-rénovation. Signez votre devis, puis complétez votre dossier en ligne : type de travaux réalisés, coordonnées de l’entreprise RGE à laquelle vous faites appel, montant des travaux. Lancez votre chantier, puis téléversez en ligne les derniers documents servant à clôturer votre dossier. Vous recevrez votre éco-prime sous quelques semaines, directement sur le compte bancaire renseigné.

*Vous pouvez à ce stade désigner un mandataire qui se chargera de recevoir les fonds à votre place et / ou de mener certaines des démarches en ligne pour vous. Celui-ci doit disposer d’un compte mandataire créé au préalable. Choisissez entre “mandataire de démarche en ligne”, “mandataire de perception des fonds” ou “mandataire mixte” en fonction de vos besoins. Signez un mandat et envoyez-le depuis la plateforme à votre mandataire, qui se chargera de le signer. Le processus est lancé ! Ne vous inquiétez pas : en cas de problème, il vous sera possible de révoquer ledit mandataire très simplement depuis votre espace personnel.

 

Quel que soit le niveau de revenus, bénéficier d’une aide de l’Etat permet aux ménages français d’absorber entre 35 et 90% du montant de leurs travaux de rénovation, un cadeau plutôt appréciable qu’il serait dommage de refuser par manque d’information. Consultez nos autres articles à ce sujet pour en savoir plus sur les spécificités de la prime par type de travaux.

A lire également :