Chauffage d’appoint écologique : tout ce que vous devez savoir

Par opposition à un chauffage principal qui permet de chauffer l’intégralité d’un logement, ou encore à un chauffage principal et un système complémentaire qui agissent ensemble pour chauffer un appartement ou une maison, il est possible d’avoir recours à un chauffage d’appoint. Ce mode de chauffage permet de faire monter en température rapidement une pièce ou un espace en particulier, de manière ponctuelle. Est-il possible d’avoir une solution d’appoint qui soit également un système de chauffage écologique ? Intéressons-nous aux solutions techniques que vous pouvez utiliser comme chauffage d’appoint : cheminée, radiateur soufflant, radiateur à huile ou encore poêles à pétrole ou à bois, nous vous aidons à trouver une solution économique mais également un système de chauffage d’appoint écologique pour votre logement.

Radiateur bain huile

Les systèmes de chauffage d’appoint existants

L’utilisation d’un chauffage d’appoint peut vous permettre de compenser un problème de raccordement au réseau général, ou encore de faire face à un hiver rude si votre logement ne peut pas monter seul en température avec le système de chauffage principal.

Le chauffage d’appoint est également une réponse pour chauffer une pièce qui n’est que ponctuellement occupée, et qui ne nécessite donc pas d’être chauffée en permanence. C’est le cas par exemple des pièces de passage (couloir, pièce palière, etc.) ou encore d’une chambre d’amis, qui n’est pas occupée en permanence.

Les cheminées d’appoint

Si certains ménages font le choix d’utiliser une cheminée comme chauffage principal, il est plus fréquent de voir ce système servir de chauffage d’appoint. Avec un foyer ouvert, le feu peut diffuser une chaleur importante rapidement. Il existe des cheminées à l’éthanol ou au bio éthanol relativement performantes, sans avoir à stocker et utiliser du bois.

Une cheminée décorative mais fonctionnelle peut devenir une solution de chauffage d’appoint de temps en temps, si vous voulez limiter votre utilisation du chauffage principal.

Les radiateurs soufflants

Les radiateurs soufflants permettent, comme leur nom l’indique, de créer un courant d’air et de prélever de l’air pour le chauffer. Ces radiateurs d’appoint, à placer par exemple dans une pièce peu ou mal chauffée (salle de bain, chambre) possèdent une durée de vie limitée et entraînent parfois des problèmes électriques.

Une solution à réserver aux dépannages plutôt qu’à une utilisation récurrente, la facture énergétique étant souvent élevée en comparaison à la chaleur produite.

Les radiateurs à bain d’huile

Par opposition aux radiateurs soufflants, les radiateurs électriques qui utilisent un système à bain d’huile sont bien plus sécurisants. L’idée est ici d’utiliser la force de l’inertie pour diffuser la chaleur. Attention toutefois aux parois qui peuvent être très chaudes en fonctionnement, qui présentent un réel danger pour les enfants.

Les poêles à pétrole ou à gaz

Les poêles à pétrole ou à gaz cumulent deux tares : il s’agit de systèmes à la fois coûteux à faire fonctionner et dangereux. Les polluants diffusés lors de l’utilisation restent dans l’air intérieur et il convient donc de bien ventiler la pièce pour éviter les conséquences sur la santé.

Les poêles à bois

Un poêle à bois peut être utilisé comme système de chauffage principal s’il est bien dimensionné et bien positionné. Toutefois, il est également possible d’y avoir recours comme chauffage d’appoint en complément d’un système général dans un logement. Dans ce cas, le poêle à bois peut fonctionner selon la technologie choisie avec des bûches ou des granulés.

Un chauffage d’appoint écologique

Chauffage d'appoint écologique

Bien que cela puisse paraître surprenant, un chauffage d’appoint peut rimer avec écologie. C’est le cas par exemple si, dans votre logement, vous ne parvenez pas à atteindre une température de consigne qui vous convienne. Plutôt que de pousser encore le système de chauffage principal – et donc accroître la puissance du chauffage – une solution complémentaire en appoint peut être plus efficace. Sur le plan financier notamment, le surcoût nécessaire pour gagner 1°C avec le chauffage principal dépasse en général 5% de la facture. Alors, chauffer en appoint quelques minutes sera plus économique et écologique.

En ajoutant une autre source de chaleur, vous pouvez propager de l’air chaud et rapidement faire monter en température une pièce d’une surface réduite, par exemple jusqu’à 20 ou 25 m². Il existe des chauffages d’appoint qui utilisent la catalyse pour propager la chaleur de manière progressive. En une dizaine de minutes, il est possible de voir la température d’une pièce gagner 2 °C à 3 °C. Parfois, certaines solutions rudimentaires s’avèrent très efficaces. Il existe par exemple des chauffages d’appoint qui utilisent… des bougies chauffe plat !

Attention à cette dernière option qu’il convient d’utiliser avec prudence. Utiliser des bougies comme source de chaleur, même avec un système qui diffuse ensuite l’ensemble, implique quelques précautions d’usage : l’air issu de la combustion de bougies n’est pas sain et il est recommandé de disposer d’une bonne aération… qui risque donc de faire baisser la température !

A lire également :