Prime énergie survitrage fenêtre : pouvez-vous en profiter ?

Le survitrage consiste principalement à poser une vitre supplémentaire sur le vitrage existant. De la sorte, l’isolation thermique et acoustique de la fenêtre en sont renforcées et les déperditions énergétiques limitées. Moins performant qu’un double vitrage traditionnel, il s’agit toutefois d’une bonne solution pour améliorer son confort énergétique tout en limitant l’investissement lié aux travaux de rénovation. Mais le survitrage donne-t-il droit à une prime CEE fenêtre ? La réponse à travers cet article.

Prime énergie survitrage

Prime Energie fenêtre et survitrage : compatibles ?

Comme dit précédemment, le survitrage permet d’améliorer les caractéristiques thermiques et acoustiques d’un vitrage peu isolant. Ce faisant, il améliore les performances énergétiques globales de votre logement. Néanmoins, le survitrage n’est pas à l’heure actuelle éligible à la prime énergie CEE. Ce type de vitrage ne répond tout simplement pas aux critères de performances décrits dans la fiche d’opération standardisée BAR-EN-104 applicable aux fenêtres et portes-fenêtres.

Quel que soit son vitrage, chaque fenêtre concernée par les travaux de rénovation énergétique doit avoir un coefficient de transmission surfacique Uw ≤ 1,3 W/m2.K et Sw (le facteur solaire) ≥ 0,3. Si Uw est ≤ 1,7 W/m2.K, alors Sw doit être ≥ 0,36. Enfin, les fenêtres de toit doivent impérativement répondre aux exigences suivantes : Uw ≤ 1,5 W/m².K et Sw ≤ 0,36.

Notons qu’il y a fort à parier que le survitrage ne sera jamais éligible à la prime énergie du fait de la revalorisation régulière et à la hausse des critères de performance énergétique nécessaires à l’obtention de la prime.

Envie tout de même d’en savoir plus sur le survitrage ? Ci-dessous, retrouvez quelques informations concrètes le concernant ainsi que ses spécificités.

Pose survitrage fenêtre : comment ça marche ?

L’installation d’un survitrage est relativement simple, c’est pourquoi notamment ce vitrage est tant plébiscité. Il permet de conserver l’esthétisme des menuiseries anciennes existantes puisque celles-ci restent en place.

L’installation en elle-même consiste en la pose d’un vitrage supplémentaire à 4 ou 6 mm de la vitre déjà en place, dans un cadre généralement en aluminium. Il s’agit de l’installation d’un survitrage fixe. Mais le survitrage peut également être « ouvrant », c’est-à-dire que vous conservez l’accès à la vitre originale. Dans ce cas précis, la vitre est insérée dans un profilé rigide qui s’ouvre.

Notez que quelle que soit l’installation utilisée, aucun gaz n’est ajouté au sein de la lame, il s’agit d’air ambiant. L’air ambiant étant moins isolant que le gaz, cela explique également que vous ne pouviez pas bénéficier d’une prime énergie fenêtre survitrage.

Quelques contraintes à la pose survitrage fenêtre

Notez que le survitrage ne peut généralement s’installer que sur des menuiseries en bois. Aussi, le poids de cette vitre additionnelle n’est pas négligeable : jusqu’à 10 kg / m². Faites donc appel à un professionnel avant la pose pour déterminer la solidité de la structure existante.

Prix survitrage

Le principal facteur de choix d’un survitrage, c’est son prix. Celui-ci est en effet beaucoup moins onéreux que pour du double vitrage, notamment puisqu’il n’y a pas besoin de démonter les menuiseries. Pour du double vitrage traditionnel, il faut compter environ 150 € TTC / m². Le survitrage quant à lui peut être posé dans votre habitation pour un prix avoisinant les 100 € TTC / m².

Bien évidemment, le prix de pose d’un survitrage dépend du professionnel auquel vous choisissez de faire appel ainsi que de votre zone géographique d’habitation. Prenez le temps de comparer les devis !

Survitrage isolation thermique

L’isolation thermique de la fenêtre est améliorée du fait de la pose d’un survitrage. Le coefficient Ug d’isolation des vitrages tourne autour de 3,2, contre 6 pour le cas d’une fenêtre simple vitrage. Si cela n’est pas suffisant pour bénéficier de la prime C2E, il s’agit toutefois d’une bonne amélioration des performances énergétiques.

Survitrage isolation phonique

Force est de constater que le survitrage n’entraîne quasiment aucune amélioration des performances acoustiques de la fenêtre ! Il ne devrait donc pas s’agir d’un critère déterminant dans le choix de ce vitrage. Ceci est dû notamment à la faible étanchéité du vitrage. Il laisse passer la chaleur mais également les sons provenant de l’environnement extérieur.

A titre d’exemple, la performance acoustique d’un survitrage (R) dépasse rarement les 22 dB tandis qu’il atteint les 30 à 40 dB dans le cas de double vitrage à isolation renforcée. C’est également pour cela qu’il n’existe pas de prime énergie fenêtre survitrage !

Prime énergie fenêtres : double vitrage isolant et triple vitrage à l’honneur

Double vitrage et survitrage : quelles différences ?

Si on compare les performances d’un survitrage avec celles d’un double vitrage, on tombe très rapidement d’accord. Le coefficient de déperdition thermique d’un survitrage est en moyenne deux fois plus élevé que pour un double vitrage traditionnel en 4/16/4 !

Cela s’explique notamment par le fait que le survitrage est placé seulement à 6 mm du vitrage précédent (contre 16 mm pour le double vitrage). La lame d’air est donc forcément moins isolante. Aussi, il n’est pas possible de remplacer l’air de la lame par un gaz isolant du fait de sa non-étanchéité.

Le double vitrage, scellé hermétiquement et détenant de très bonnes capacités isolantes, est donc beaucoup plus indiqué si vous souhaitez bénéficier d’une prime énergie fenêtre survitrage mais également profiter de réelles économies d’énergie dans l’avenir. N’oubliez pas que la pose de double vitrage vous permet également de valoriser votre patrimoine, un atout à la revente de votre bien immobilier.

Le triple vitrage, pour une isolation maximum

Le triple vitrage quant à lui dispose de trois verres séparés par des lames de gaz isolant (krypton, argon). Plus le gaz est isolant, meilleures seront les performances thermiques du vitrage. La performance acoustique du triple vitrage en revanche, est similaire à celle d’un double vitrage. Dans tous les cas, le triple vitrage donne bien évidemment droit à la prime énergie fenêtre puisqu’il répond en tous points aux critères de performance requis.

Du fait de ses excellentes caractéristiques, le triple vitrage s’adapte davantage aux maisons passives en construction qu’aux maisons anciennes à rénover. Vous pouvez toutefois déterminer la faisabilité du chantier en faisant venir un professionnel.

Vous le savez désormais : il n’existe pas de prime énergie fenêtre survitrage ! Il faudra opter pour la pose d’un double vitrage isolant ou d’un triple vitrage pour en bénéficier. C’est de toute façon conseillé, si vous souhaitez bénéficier d’un réel confort thermique et acoustique au quotidien.

Toutes les primes énergie isolation fenêtre :