Prime pour l’isolation par l’extérieur : faites isoler votre façade !

Isoler son habitation constitue la première étape pour la rendre plus économe en énergie et améliorer votre confort de vie. Selon le chantier, les coûts peuvent en revanche devenir exorbitants, notamment lorsque vous entreprenez une isolation de vos murs par l’extérieur. Heureusement, une prime énergie isolation (ou prime pour isolation par l’extérieur) peut, sous conditions, se présenter comme un financement complémentaire et vous aider à conduire vos travaux sans débourser plus que nécessaire. Apprenez-en plus en parcourant cet article sur le sujet.

Prime isolation façade : c’est quoi ?

Prime pour isolation par l’extérieur et dispositif CEE

La prime pour l’isolation de la façade fait partie intégrante du dispositif des Certificats Economie d’Energie (CEE), un dispositif amorcé par le gouvernement en 2005 dans le cadre de la Loi Pope (loi énergie). Ce dispositif apporte une réponse adaptée aux problématiques de transition écologique en France et part d’un constat. L’empreinte carbone du secteur résidentiel est non négligeable. Pourtant en France, les contribuables ont du mal à prendre en charge eux-mêmes le coût de lourdes rénovations et ne savent pas vraiment vers qui se tourner. D’un autre côté, les principaux acteurs de l’énergie, centraux à cette problématique, n’influencent pas positivement le secteur comme ils le devraient. Comment faire, alors ?

Depuis 2005 en France, les acteurs de l’énergie se voient soumis à une obligation d’économies d’énergie par période de 3 ans, des obligations définies au prorata de leurs ventes d’énergie aux particuliers. Pour remplir leurs obligations, les obligés doivent présenter des CEE au gouvernement à chaque fin de période. Or, dès lors que vous, particulier, entreprenez un chantier de rénovation énergétique (comme isoler votre façade), vous obtenez des CEE et pouvez ensuite les échanger contre une prime pour isolation par l’extérieur auprès d’un de ces acteurs de l’énergie.

Prime isolation façade : combien toucher ?

Le montant de la prime isolation façade varie en fonction des économies d’énergie que votre nouvelle isolation vous permettra de générer et donc au montant de CEE que vous récupérerez à l’issu de votre chantier. Il dépend également de l’implantation géographique de votre habitation et dans une certaine mesure, de vos revenus.

En effet, le dispositif est ouvert à toutes les classes de revenus mais prend tout de même en compte la situation des plus modestes. Il faut ainsi distinguer les CEE classiques des CEE précarité. La valeur de ces derniers est plus élevée pour les mêmes travaux, dans le cas où les revenus de votre foyer se situeraient dans les plafonds fixés par l’Anah.

Prenons l’exemple de l’isolation par l’extérieur d’une habitation de 115 m² chauffée à l’électricité. En isolant 75 m² sur ce logement, vous pouvez potentiellement bénéficier d’une prime énergie de 825 € et de près de 1 650 € si vos revenus sont inférieurs au plafond de 30 389 € (par foyer de 4 personnes). Lorsque l’on sait que le prix au m² d’une isolation extérieure s’échelonne entre 50 et 100 € selon les régions, il y a de quoi apprécier.

Comment percevoir une prime pour isolation par l’extérieur ?

Les étapes clés du dossier de prime pour isolation par l’extérieur

Recevoir une prime énergie pour l’isolation par l’extérieur est l’affaire de quelques étapes rigoureuses. La première ? Prendre contact avec un acteur de l’énergie pour signer avec lui un contrat CEE. Celui-ci l’engage à vous verser une prime énergie d’un montant défini en fonction de vos travaux. De votre côté, vous vous engagez à ne pas faire de demande de prime auprès d’un autre acteur.

Une fois ce contrat signé, il s’agira de trouver un professionnel qualifié pour vos travaux. Celui-ci doit être certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Cette certification repose sur une formation volontaire de la part de l’artisan, du maître d’œuvre ou de l’entreprise. Elle garantit la qualification du professionnel à prendre en charge des travaux de rénovation énergétique. Faire appel à un artisan RGE est une condition sine qua non à l’obtention de la prime énergie pour l’isolation de votre façade.

Une fois votre contrat acté et votre artisan sélectionné, signez un devis pour la réalisation de vos travaux et commencez ces derniers conservant tous les documents associés (bons de commande, factures…). Les factures et les devis seront à joindre à votre dossier de prime énergie et devront détailler l’ensemble des informations liées à l’isolation de la façade : marque et type d’isolant, résistance thermique, surface d’isolant posé… Si la preuve de l’opération ne mentionne pas la résistance thermique, elle doit en revanche détailler la conductivité thermique de l’isolant ainsi que l’épaisseur posée.

Faites parvenir votre dossier de prime isolation façade à votre fournisseur d’énergie dans les délais prévus. Vous recevrez ensuite votre prime sous quelques mois sous forme de virement bancaire, de chèque ou encore de bons d’achat (comme convenu à signature du contrat).

Les conditions d’éligibilité liées à la prime isolation façade

Outre le critère RGE, il existe d’autres conditions à respecter pour pouvoir prétendre à une prime isolation façade. Notamment, la résistance thermique (notée R) de l’isolation effectuée doit être supérieure ou égale à 3,7 m².K/W pour ce qui est des murs en façade ou en pignon. Cela garantit une isolation des plus efficaces, propice aux économies d’énergie.

Isolation thermique par l’extérieur : est-ce vraiment indispensable ?

Selon les chiffres de l’ADEME, les murs peuvent être responsables de jusqu’à 25% de déperditions thermiques. Isoler vos murs, c’est prétendre à un meilleur confort thermique mais également à une facture de chauffage réduite. Deux options s’offrent à vous : l’isolation par l’intérieur ou bien l’isolation extérieure. Cette dernière consiste en la pose d’un isolant sous enduit ou sous bardage. Elle est généralement recommandée en matière de performances énergétiques : une enveloppe isolante protectrice encadre votre logement pour une réduction voire une suppression des ponts thermiques. Le cas échéant, isoler votre façade permettra aussi de lui conférer une seconde jeunesse au moyen d’un ravalement, le tout en bénéficiant d’une prime pour isolation par l’extérieur.

Toutes les primes CEE isolation :