Prime énergie isolation : améliorer la capacité énergétique de votre habitat

Réaliser l’isolation de votre habitation : voilà qui représente un investissement de taille. Pourtant, celui-ci est essentiel si vous souhaitez maîtriser vos dépenses énergétiques et bénéficier d’un confort thermique optimal sur le long terme. Dans le cadre de l’isolation de votre domicile, des aides financières sont disponibles telles que la Prime Eco Energie C2E. Découvrons ensemble les caractéristiques de la prime CEE isolation.

Vue d’ensemble de la prime CEE isolation

La prime CEE (Certificats Economie d’Energie) et plus généralement, le dispositif CEE, ont été mis en place en 2005 en France. Ce dispositif a vocation à aider le gouvernement dans l’atteinte de ses objectifs de transition énergétique. Depuis 2005, le gouvernement a décrété l’obligation des fournisseurs / revendeurs d’énergie français à réaliser des économies d’énergie. A chaque opération de rénovation énergétique leur est attribué des CEE, dont le montant varie selon la qualité de l’installation réalisée. Ainsi, des objectifs triannuels d’économies d’énergie sont fixés pour ces « obligés » de l’Etat.

Pour remplir ces objectifs, plusieurs solutions pour l’entreprise. L’une est de réaliser soit même des économies. La seconde, de participer financièrement à des opérations liées à la transition énergétique. Enfin, une troisième option est de racheter les CEE acquis par les particuliers français lors de leurs travaux d’isolation. En contrepartie, les acteurs de l’énergie s’engagent à leur verser une prime CEE isolation.

Prime énergie isolation

A lire également : Isolation à 1 euro

Prime énergie isolation : caractéristiques d’obtention

Bien entendu, les travaux d’isolation doivent répondre à des exigences spécifiques pour être éligibles à la prime énergie isolation. Une fiche standardisée d’opération a été créée pour chaque type de travaux éligible à la prime Coup de Pouce Economies d’Energie. Celle-ci regroupe l’ensemble des informations liées à l’éligibilité de la prime : performance requise pour l’installation, type de matériaux à utiliser, professionnel à qui faire appel… Aussi, chaque fiche d’opération indique un mode de calcul spécifique de CEE. Parcourons les différents types de travaux éligibles.

Prime CEE isolation plancher bas

Le plancher bas est généralement responsable de jusqu’à 10% des déperditions énergétiques de l’habitation. Son isolation est essentielle.

Pour bénéficier d’une aide CCE isolation sur des travaux de plancher bas, la résistance thermique de l’isolation effectuée doit être supérieure ou égale à 3 m².K/W, selon la fiche d’opération standardisée BAR-EN-103. En-dessous, l’isolation ne vous permettrait pas de générer suffisamment d’économies d’énergie. Les modes d’évaluation de la résistance thermique de l’isolation du plancher sont notamment décrits dans le texte de la NF EN 12664.

Envie d’estimer le montant de votre prime C2E ? Pour l’isolation de 70 m² de plancher bas dans une habitation de 100 m² située en Loire-Atlantique, comptez environ 750 €, et près de 1 500 € pour les ménages très modestes. Le montant de la prime énergie isolation plancher bas varie bien sûr fortement selon les chantiers. Cette estimation est donc à relativiser.

Prime à l’isolation des murs

Selon la technique d’isolation (pose collée, soufflage…) ainsi que les matériaux utilisés, les performances thermiques et acoustiques varient fortement. En règle générale pour bénéficier de la prime isolation des murs, il vous faudra atteindre une résistance thermique (notée R) supérieure ou égale à 3,7 m2.K/W. Les matériaux utilisés doivent quant à eux être compatibles avec la norme NF EN 45011.

Pour être certain(e) d’atteindre ces critères, n’hésitez pas à demander conseil à votre artisan. Sinon, en cas de doute sur l’éligibilité de votre chantier ou sur l’un des critères, n’hésitez pas à vous référer à la fiche d’opération standardisée BAR-EN-102.

Prime isolation des combles et garage

La chaleur remontant, la majeure partie des déperditions énergétiques d’un logement se font par le toit. Pour éviter cela, une bonne isolation est nécessaire. Cependant, le choix des matériaux ne doit pas être fait à la légère, si vous souhaitez bénéficier d’une prime CEE isolation des combles. Là encore, selon la fiche d’opération BAR-EN-101, un critère de résistance thermique doit être respecté :

7 m².K/W au minimum pour l’isolation de combles perdus
6 m².K/W ou plus dans le cas de l’isolation des combles aménagés

En remplissant ce critère, vous êtes susceptible de recevoir jusqu’à plusieurs milliers d’euros de prime pour isolation des combles. De quoi amortir vos coûts, avant de profiter ensuite de jolies économies d’énergie sur le long terme.

Pour l’isolation du garage, on estime à 18 € / m² environ le montant de la prime énergie isolation garage et jusqu’à 37 € / m² isolé pour les ménages modestes à très modestes, dans le cadre de la prime Coup de Pouce Isolation.

CEE isolation toiture terrasse

L’isolation d’un toit terrasse est légèrement différente des autres sortes de toiture. Celle-ci est majoritairement réalisée via la pose d’une membrane d’étanchéité recouverte d’un isolant. Oui mais voilà : pour être éligible à la prime énergie, l’isolation ainsi effectuée doit avoir une résistance thermique supérieure ou égale à 4,5 m².K/W (fiche d’opération BAR-EN-107).

Le montant de la prime quant à lui est calculé en multipliant la surface isolée (en m²) par l’estimation des économies d’énergie réalisables.

Exemples de primes CEE isolation toiture terrasse

350 € pour l’isolation de 30 m² de toiture terrasse, dans une habitation chauffée à l’électricité,
550 € pour 45 m² d’isolation dans les mêmes caractéristiques,
950 € si vous isolez 65 m² de toiture terrasse et que votre habitation est actuellement chauffée au gaz naturel,

Au moment de signer votre contrat de prime CEE isolation avec le fournisseur d’énergie de votre choix, n’oubliez pas d’effectuer une simulation de prime en y indiquant les spécificités de votre chantier. Notez par ailleurs que le montant de la prime énergie varie selon les fournisseurs / revendeurs d’énergie. Plus d’informations sur la prime énergie rénovation toiture.

Prime énergie fenêtre

Des fenêtres mal isolées (trop anciennes, en simple vitrage…) sont responsables à elles seules de 25% des déperditions énergétiques d’un logement. Pour éviter ça et bénéficier d’une prime cee fenêtre, vous pouvez dès à présent procéder au changement de vos fenêtres. Pourquoi ne pas les remplacer par du double vitrage isolant ou encore du triple vitrage ? Ceux-ci disposent de performances thermiques et acoustiques très appréciables.

Dans tous les cas, gardez à l’esprit que le coefficient de transmission surfacique des fenêtres doit toujours être inférieur ou égal à 1,7 W/m².K. Le facteur soleil (noté Sw) doit quant à lui toujours être supérieur ou égal à 0,36. Il est très simple de vérifier ces critères en vous adressant au fabricant des fenêtres ou bien à l’installateur de ces dernières. Dans tous les cas, les conditions d’éligibilité des fenêtres à la prime énergie CEE isolation sont toutes décrites dans la fiche d’opération BAR-EN-104 (liées aux fenêtres et aux portes-fenêtres).

Prime énergie isolation par l’extérieur

Faites d’une pierre de coup : embellissez votre maison en lui donnant un coup de jeune, tout en améliorant l’isolation thermique de votre maison. En effet, une bonne isolation par l’extérieur permet de supprimer les ponts thermiques et faire des économies significatives de chauffage. L’investissement dans les travaux peut être assez conséquent, mais ce coût peut être diminué par une prime pour isolation par l’extérieur. N’hésitez pas à en faire la demande : sous conditions, vous pouvez en bénéficier et faire de belles économies !

Les conditions générales d’éligibilité applicables

Quelle que soit l’isolation effectuée dans votre habitation, des critères généraux seront ensuite à valider, outre ceux de résistance thermique ou de coefficient de transmission surfacique. Ci-dessous, la liste de ces critères :

Contactez un fournisseur d’énergie de votre choix avant le début des travaux. Celui-ci vous fera signer un contrat économies d’énergie mentionnant toutes les conditions relatives à l’attribution de la prime. Si vous passez cette étape, vous ne pourrez plus demander de prime énergie isolation par la suite.
Faites réaliser vos travaux par un professionnel Reconnu Garant de l’Environnement. La liste de ces derniers est disponible sur le site du gouvernement. Il ne vous reste plus qu’à choisir le vôtre après avoir comparé les devis ! Notez que l’artisan RGE devra également effectuer une pré-visite sur chantier avant de débuter les travaux pour vérifier son éligibilité.
Conservez et apportez la preuve de tous les travaux effectués au sein de votre dossier de candidature à la subvention CEE isolation. Si l’une des pièces est manquante, la demande de prime ne pourra malheureusement pas aboutir. Pour ce qui est des délais, ceux-ci varient quelque peu d’un fournisseur d’énergie à l’autre. Néanmoins, on estime que vous avez environ 8 mois après la fin des travaux pour envoyer votre dossier complet au fournisseur d’énergie (ou dans les 18 mois suivant la demande de prime).

Les autres conditions d’éligibilité ? Réaliser les travaux sur un bâtiment ayant plus de 2 ans d’ancienneté. Il peut s’agir de votre domicile principal ou secondaire. Le commanditaire des travaux peut quant à lui être propriétaire ou locataire du logement, si celui-ci le désire.

Certificat d'économie d'énergie

Calcul certificat économie énergie : comment ça marche ?

En matière d’isolation des murs, par exemple, le montant des Certificats Économie d’Energie est calculé en multipliant la surface de votre isolation par le nombre de kWh cumac / m² économisés. Notons que le « cumac » permet de déterminer la valeur financière de chaque kWh. Pour obtenir ce dernier chiffre, l’Etat prend en compte votre énergie de chauffage actuelle (électricité, combustible) ainsi que votre position géographique. A titre d’exemple, vous économiserez davantage à la fin de votre rénovation si vous vous chauffez au combustible plutôt qu’à l’électricité et que vous vous situez en zone climatique froide.

Pour déterminer rapidement la zone climatique dans laquelle vous vous situez, sachez que :

H1 couvre le Nord et l’Est de la France ainsi que les régions Auvergne et Rhône-Alpes

H2 est attribuée aux régions Ouest et Sud-Ouest

H3 est la zone climatique la plus chaude en période hivernale. Elle s’étend du Languedoc-Roussillon à l’Italie et comprend également la Corse

En quoi l’isolation de votre habitation est essentielle ?

Un investissement rentable sur le long terme

L’isolation thermique d’une habitation constitue le premier facteur d’économies d’énergie, quelle que soit la technique utilisée, notamment puisqu’elle permet de réduire voire de supprimer les ponts thermiques. Selon le profil énergétique actuel de votre logement, une rénovation complète de l’isolation vous permettrait même de gagner jusqu’à 80% sur votre facture de chauffage ! Cela est non négligeable, surtout pour les ménages actuellement en situation de précarité énergétique et pour qui la moitié du budget mensuel est souvent uniquement consacré au chauffage.

Notons également que l’isolation d’une habitation a une durée de vie très importante de plusieurs dizaines d’années. Ainsi, l’investissement que vous aurez effectué sera réellement rentable et il permettra également de valoriser votre patrimoine.

L’amélioration de votre impact environnemental

Comme dit précédemment, l’isolation intérieure ou extérieure vous permettra de réduire votre facture de chauffage. Qui dit réduction de la facture dit aussi réduction de votre impact environnemental, puisque vous consommez désormais moins d’énergie (et en perdez moins) qu’il s’agisse du gaz, du fioul, du bois ou encore de l’électricité. Le bilan carbone de votre habitation en est donc amélioré et vous participez à la lutte contre le réchauffement climatique. Que des avantages, en somme.

Les travaux d’isolation du logement coûtent cher : n’oubliez pas de comparer les fournisseurs d’énergie et les artisans RGE avant de vous lancer. Ensuite, il ne vous restera qu’à suivre scrupuleusement les critères énoncés ci-dessus pour recevoir votre prime CEE isolation.

Tout savoir sur les primes énergie