Prime chauffe eau solaire : comment financer vos travaux ?

Contrairement au chauffe eau traditionnel, le chauffe eau solaire utilise en grande partie une énergie renouvelable pour son fonctionnement (le soleil). Résultat : jusqu’à 50% de réduction sur votre facture d’eau chaude ! Pour vous aider à financer votre nouveau chauffe eau solaire et rendre votre habitation moins énergivore, une prime énergie renouvelable peut vous être attribuée. Retour sur les conditions d’attribution de cette dernière et sur le fonctionnement innovant d’un chauffe eau solaire.

Prime énergie chauffe eau solaire

Prime énergie chauffe eau solaire

Cee chauffe eau solaire : de quoi parle-t-on ?

La prime CEE est attribuée par les fournisseurs d’énergie français aux foyers qui installent un chauffe eau solaire. L’impulsion de cette prime vient quant à elle de l’État, qui a mis en place le dispositif certificat économies d’énergie en 2005. Le principe ? Imposer aux fournisseurs et revendeurs d’énergie français de réaliser des économies d’énergie et d’inciter les foyers français à en faire de même.

En procédant à l’installation d’un chauffe eau solaire dans votre logement, vous réalisez des économies et obtenez un certificat d’économies d’énergie. Il vous est ensuite possible de signer un contrat avec un fournisseur d’énergie pour « échanger » ce certificat contre une prime chauffe eau solaire. C’est aussi simple que ça !

Chauffe-eau solaire : les critères d’éligibilité

Bien évidemment, tous les chantiers d’installation d’un chauffe eau solaire ne sont pas concernés par la prime énergie. Pour en bénéficier, votre installation doit répondre aux caractéristiques suivantes* :

La réalisation est effectuée par un professionnel Reconnu Garant de l’Environnement (RGE) et certifié Qualisol en « Équipements de chauffage ou de fourniture d’eau chaude sanitaire fonctionnant à l’énergie solaire et dotés de capteurs solaires ». Pour consulter la liste des artisans RGE de votre région, rendez-vous sur le site du gouvernement. Notez que la certification doit être valide à la date de commencement des travaux.
L’ensemble des capteurs solaires installés doivent être certifiés CSTBat, NFCESI ou bien Solarkeymark. Il ne doit pas s’agir de capteurs hybrides.
Un bureau d’études doit procéder à une analyse de votre logement pour déterminer au préalable la surface de capteurs adéquate en fonction des besoins en ECS de votre habitation.
Le chantier porte sur une habitation située en France et ayant plus de 2 ans.
Le commanditaire des travaux a sa résidence fiscale en France.
Aucun devis n’a été signé avant la signature du contrat CEE avec le fournisseur d’énergie.
Le chauffe eau solaire doit avoir une durée de vie estimée d’au moins 15 ans.

*Tous les critères d’éligibilité sont énoncés dans la fiche d’opération standardisé BAR-TH-01. Pour la France d’Outre-Mer, référez-vous à la fiche BAR-TH-124.

Si l’ensemble de ces critères sont respectés, vous devriez normalement percevoir une prime chauffe eau solaire. Son montant, en revanche, peut être relativement difficile à estimer.

Prime installation chauffe eau solaire : un montant variable ?

Le montant de la prime énergie C2E varie selon les économies d’énergie que vous réalisez. Plus l’installation du chauffe eau vous permettra d’économiser, plus le montant de la prime sera élevé. Ainsi, le montant de la prime varie énormément selon les caractéristiques de votre chantier et de votre installation. Notamment, la zone géographique d’habitation joue ici un rôle primordial.

Et oui : selon l’énergie solaire perçue, le chauffe eau peut stocker l’énergie ou utiliser un système d’appoint pour atteindre la température de consigne et ainsi subvenir aux besoins de l’habitation. Les économies d’énergie varient donc du tout au tout en fonction de l’ensoleillement de l’habitation. Le chauffe eau solaire est donc à privilégier dans les zones géographiques où le taux d’ensoleillement est élevé, de sorte de réduire d’autant plus sa facture énergétique.

Montants indicatifs pour la prime énergie chauffe eau solaire

Quelques exemples de prime énergie en matière de chauffe eau solaire ? En voici deux :

120 € TTC pour l’installation sur une maison de 100 m² en Corrèze (chauffage au gaz naturel)
134 € TTC pour des travaux dans une maison de 90 m² en Charente (chauffage au fioul)

Chauffe-eau solaire : comment ça marche ?

Vous hésitez à installer un chauffe eau solaire à votre domicile et souhaitez en savoir plus sur son fonctionnement et son prix ? C’est par ici.

Son fonctionnement

Le chauffe eau solaire individuel (ou CESI) fonctionne au moyen de capteurs solaires. Le fluide caloporteur présent dans les capteurs des panneaux solaires se réchauffe grâce à l’énergie du soleil. Le fluide une fois réchauffé circule jusqu’au ballon d’eau chaude situé à l’intérieur du domicile, via des canalisations calorifugées (résistantes à la chaleur).

L’énergie solaire non utilisée est conservée dans le ballon de stockage avant qu’un besoin en eau chaude se fasse de nouveau sentir. Selon sa contenance, le ballon d’eau chaude peut stocker entre 200 et 400 L d’eau ! En règle générale, le chauffe eau solaire peut donc subvenir à 50 ou 60% aux besoins de l’habitation, dépendamment de la surface de panneaux solaires disponible (3 à 5 m² suffisent généralement pour une famille de 4 personnes).

Son installation

Qui dit installation de panneaux solaires, dit rigueur. En effet, ceux-ci doivent être positionnés de sorte de capter les rayons solaires de façon optimale. Une pente de toiture orientée sud et inclinée sur 45° est l’idéal, même s’il est possible d’installer des panneaux dans d’autres configurations (au sol, par exemple). Il conviendra alors de mesurer si l’investissement est à la hauteur des économies d’énergies potentiellement réalisables.

Et le prix dans tout ça ?

Le prix d’un chauffe eau solaire est relativement élevé, mais il faut le mettre en relief avec les aides financières que vous pouvez percevoir pour son installation, dont la prime énergie (mais également les aides de l’Anah ou encore l’éco-prêt à taux zéro. Pour l’installation d’un chauffe eau solaire, comptez généralement entre 4 000 et 6 500 € TTC.

Désormais, il ne vous reste plus qu’à contacter un fournisseur d’énergie de votre choix pour procéder aux démarches de prime chauffe eau solaire.

A lire également :