Prime énergie poêle à bois : pour se chauffer à moindre coût !

Le chauffage bois permettrait de réaliser plus ou moins 30% d’économies par rapport à un chauffage au gaz ou au fioul, et dépendamment du modèle utilisé. Le poêle à bois compte parmi les équipements de chauffage à bois les plus performants. De ce fait, son installation ouvre droit à une prime énergie poêle à bois. Pour en profiter de la prime énergie chauffage dans les plus brefs délais, suivez les conseils ci-après.

Prime énergie poêle à bois

Comment fonctionne la prime énergie poêle à bois ?

Des conditions de performance obligatoires pour une prime énergie poêle à bois

Le dispositif des primes énergies est ouvert à tous les contribuables français, propriétaires, bailleurs ou locataires de leur logement et pour des travaux de rénovation énergétique. Pour autant, des conditions plutôt strictes liées à la performance du poêle à bois doivent être respectées. Celles-ci garantissent la pose d’un appareil certifié et économe en énergie, pour une empreinte carbone du logement réellement maîtrisée. Ci-dessous, les conditions évoquées :

  • Le poêle à bois doit respecter les normes NF EN 13240 ou NF 14785 ou encore EN 15250,
  • Le rendement énergétique (η) du poêle doit être supérieur ou égal à 70%,
  • La concentration en monoxyde de carbone (appelée E) doit être inférieure ou égale à 0,3%. Cette concentration est mesurée à 13% d’O2 libéré.
  • L’indice de performance environnemental (noté I) du poêle est obligatoirement inférieur ou égal à 2. Plus l’indice est proche de 0, plus la performance environnementale de l’appareil est bonne (rapport entre rendement et émissions de monoxyde de carbone). En fonction du type de combustible du poêle (bûches, granulés…), le calcul de cet indice environnemental diffère quelque peu. Ce calcul étant plutôt complexe, référez-vous simplement à la fiche produit de votre poêle à bois ou demandez conseil à votre artisan RGE, spécialisé en la matière. Celui-ci se chargera de vous aiguiller vers le modèle au meilleur rapport qualité-prix.

Si le poêle à bois ne dispose pas des critères précédents mais qu’il détient tout de même le label Flamme Verte 7*, il est acté que vous pourrez tout de même bénéficier de la prime énergie. Ce label vaut comme garantie des critères ci-dessus et porte sur la performance énergétique globale de l’équipement. A contrario, si votre poêle à bois respecte les critères ci-dessus, la présence du label Flamme Verte 7* n’est pas obligatoire pour bénéficier de la prime énergie poêle à bois.

le dispositif de la prime énergie poêle à bois

La prime énergie poêle à bois intervient dans le cadre du grand plan de rénovation énergétique du gouvernement, prévoyant la rénovation d’environ 500 000 logements par an. Pour initier ces rénovations, les acteurs de l’énergie (fournisseurs, revendeurs et sociétés spécialisées…) ont l’obligation de verser une prime énergie aux particuliers en compensation de leurs travaux de rénovation. La prime énergie s’étend en prime “Coup de Pouce” (pour les domaines de l’isolation et du chauffage), une aide gouvernementale facilement accessible et d’un montant le plus souvent attractif. En matière de prix, la prime énergie poêle à bois s’échelonne autour de plusieurs centaines d’euros, une aide cumulable avec les autres aides gouvernementales telles que l’éco-prêt à taux zéro ou Ma Prime Rénov’. La prime est plus élevée pour les ménages aux revenus modestes (plafonds fixés par l’Anah) et lorsque vous remplacez votre ancien système de chauffage au charbon.

Faire une demande de prime énergie : marche à suivre

Constituer un dossier de prime énergie est relativement aisé et s’effectue intégralement en ligne. Rendez-vous d’abord sur le site d’un fournisseur d’énergie de votre choix, pour souscrire à un contrat de prime C2E. Une simulation de prime énergie poêle à bois en ligne vous permettra d’obtenir avec certitude le montant de la prime qu’il vous serait possible de percevoir, en fonction des spécificités de votre chantier.

Réalisez ensuite les travaux en faisant intervenir un professionnel RGE. Celui-ci doit détenir une formation adaptée à l’installation de poêles à bois. L’installation est loin d’être de tout repos puisqu’elle nécessite la création d’un conduit d’évacuation des fumées notamment, ainsi qu’un paramétrage précis des fonctionnalités du poêle. La plupart du temps, une certification RGE Qualibois fait foi ou bien tout équivalent accordé par un organisme de formation RGE français agréé. Dans tous les cas, le label RGE est indispensable si vous souhaitez prétendre à une prime énergie poêle à bois.

Signez un devis, puis commencez les travaux ! A la fin de ces derniers, complétez votre dossier de prime énergie sur le site de votre fournisseur d’énergie. Il s’agira d’y joindre une attestation sur l’honneur (téléchargeable en ligne), la copie des devis et des factures liées au chantier ainsi que la copie de la qualification valide du professionnel ou de l’entreprise RGE.

Quels sont les avantages du poêle à bois pour votre chauffage ?

Le bois, un combustible efficace et abordable

Si le chauffage au bois revient sur le devant de la scène, ce n’est pas anodin. Son premier avantage est sa nature écologique, une dimension désormais impossible à reléguer au second plan. Le bois dispose d’une combustion plus lente, rejette peu de gaz à effet de serre et dispose d’un impact environnemental considérablement réduit si on le compare à d’autres combustibles comme le gaz naturel ou à l’électricité. L’autre avantage, c’est le côté économique du bois. Celui-ci fait partie des combustibles les moins chers du marché. Surtout, son prix est stable sur les années.

Des poêles à bois pour tous les goûts et tous les budgets

Pour ce qui est du poêle à bois en lui-même, concédons-lui une très bonne puissance de chauffe, la chaleur se diffuse dans l’habitation après combustion et remonte au moyen d’un système de gaines. Sans gaines, l’installation proche d’une cage d’escalier ou au centre d’une pièce à vie permettra une meilleure diffusion de la chaleur. Enfin, l’installation d’un poêle à bois peut également intervenir en complément d’une chaudière en tant que chauffage d’appoint. Selon son type et sa puissance, le prix d’un poêle à bois varie énormément, les premiers modèles avoisinant les 1 000 € contre plus de 6 000 pour le milieu / haut de gamme.

Notez que le prix varie également en fonction des fonctionnalités de chaque appareil : allumage automatique des bûchettes de bois, ou variation automatique des débits d’air pour un rendement optimal, par exemple…

Enfin, le prix varie également en fonction du rendement de l’appareil. Celui des poêles à granulés est supérieur à celui des poêles à bûches. Ils disposent en sus d’une meilleure autonomie (jusqu’à 72h en remplissant préalablement le réservoir de pellets…).

Vous souhaitez installer prochainement un poêle à bois ? Après avoir profité d’une jolie prime C2E, pourquoi ne pas opter pour du bois certifié pour un usage responsable, en repérant les labels garantissant la qualité du bois de chauffage (provenance, degré d’humidité, pouvoir calorifique…) ? NF bois de chauffage ou NF granulés biocombustibles sont les plus répandus.

Les autres primes énergie chauffage